Le CJD et le CNJ décidés à sortir Elavagnon de la pauvreté

Le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) a démarré samedi sa tournée nationale d’informations et d’échanges prévue par le projet « Agir pour Bâtir la Cité ». Pour la première expérience, le Collectif de concert avec le Conseil National de la Jeunesse (CNJ), s’est rendu à Elavagnon dans l’Est-Mono où il a entretenu la jeunesse sur la culture de la paix- Entrepreneuriat rural et autonomisation des jeunes: défis et opportunités. Les deux organisations s’engagent à réaliser des projets dans la localité pour sortir les habitants de la pauvreté.

Dans l’Est-Mono (250 km de Lomé), le CJD et le CNJ ont dans un premier temps sensibilisé la jeunesse sur les valeurs du civisme notamment le patriotisme, l’acceptation de l’autre et le vivre ensemble.

Ils ont ensuite partagé avec ceux-ci les opportunités de création d’emplois et de richesses qui s’offrent à eux en tant que natifs du milieu.

Le CJD et le CNJ s’engagent à réaliser dans Elavagnon trois projets pour booster son développement socio-économique.

Il s’agit du projet de création d’un système intégré de production agricole qui entend renforcer la vision des agropoles initiées par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Selon Orphé Adom, Consultant du CJD, ce projet qui a une portée économique, écologique et sociale va enclencher une dynamique de développement à partir de la valorisation des ressources locales et permettra de professionnaliser l’agriculture et l’entrepreneuriat agricole.

Il est également prévu dans l’Est-Mono la création de la maison du savoir et des opportunités qui permettra aux jeunes d’avoir un guichet unique où ils iront chercher des informations pour fructifier leurs affaires. Le projet donnera aussi la chance à ces jeunes de suivre des cours en ligne, de s’éduquer et d’avoir l’accès à l’internet.

La dernière initiative en vue est dénommée « Un geste, une vie ». C’est un projet à caractère humanitaire et caritatif à travers lequel des bonnes volontés viendront en aide aux démunis, aux victimes des catastrophes naturelles et surtout aux élèves ou étudiants nécessiteux.

« Nous voulons seulement aider la jeunesse du Togo en général et celle de l’Est-Mono à se prendre en charge », a expliqué Kovi Adanbounou, Président du CJD.

Une Cellule de coordination du CJD et du CNJ de l’Est-Mono composée de 9 membres a été mise sur pied pour jouer le rôle de point focal de ces projets.

Le Préfet de la localité, Kouma Bitenewe qui a souhaité bon vent à l’initiative a invité les jeunes à se départir de la paresse pour avoir un amour indéfectible pour le travail.

Une émission radio synchronisée sur la paix et le développement participatif a été aussi animée à Atakpamé à l’occasion.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.