Le CAR condamne les interdictions abusives imposées à Agbéyomé Kodjo et sa suite

La libération conditionnelle d’Agbéyomé Kodjo, le candidat de la dynamique Kpodzro à la présidentielle du 22 février 2020, suscite encore des réactions. Dans un communiqué rendu public, le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) de Me Agboyibo condamne les interdictions abusives imposées à l’ancien Premier ministre et ses collaborateurs.

« Le Comité d’Action pour le Renouveau a été ahuri par l’artifice procédurale utilisé par le régime pour empêcher M. Agbéyomé Kodjo et ses deux autres compagnons inculpés, Mme Brigitte Adjamagbo Johnson et M. Fulbert Sassou Attisso, de continuer à réclamer la vérité des urnes et à contester la version officielle des résultats du scrutin présidentiel du 22 février 2020 », peut-on lire dans le communiqué signé par Yendouban Kolani, 1er vice-président du CAR.

Pour le parti des déshérités, les quatre (4) conditions imposées par le doyen des juges d’instruction aux membres de la dynamique Kpodzro relèvent purement de la violation des droits fondamentaux de tout citoyen, notamment le droit à la liberté d’opinion, le droit aux désaccords.

Selon le CAR, cette « épée de Damoclès » que le pouvoir veut faire pl-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.