L’autorité togolaise qui fait l’éloge de la démocratie ghanéenne

Le dirigeant de la délégation togolaise à la célébration de la fête de l’indépendance du Ghana, le maire de Wawa 1, M. ASSAMOUA Yao Ogah , a décrit la stabilité politique de ce pays comme la plus pacifique et la meilleure de la sous-région.

D’après les médias locaux, il a dit qu’avant l’arrivée des Européens, nos ancêtres avaient leur propre mode de vie en tant qu’Africains et cela doit être protégé.

Bien que selon le dernier classement de la démocratie publié par “Economist Intelligence Unit (EIU)”, le Togo soit le seul coloré en rouge (Régimes autoritaires), parmi ses voisins et le Ghana en vert (Démocraties imparfaites), l’autorité togolaise n’a pas hésité à dire que le Ghana et le Togo partageaient une frontière commune et faisaient des choses en commun, ajoutant que “nous sommes frères et sœurs”.

Le Maire, qui a dirigé une délégation de deux hommes pour assister au défilé du jour de l’indépendance du Ghana à Kadjebi dans la région d’Oti, a déclaré que les Ghanéens devraient éviter des conflits parce que leura ancêtres ont persisté dans le lutte pour l’indépendance et ont libéré la Gold Coast de la domination coloniale.

Le Ghana a en effet fêté dimanche dernier le 65 ème anniversaire de son Indépendance. Si Faure Gnassingbé n’était pas à Cape Coast, dans la région centrale du Ghana, où l’événement officiel a eu lieu, il a apparemment envoyé un représentant au nord de la région Volta.

Source : icilome.com