L’ASVITTO exhorte le gouvernement à satisfaire les doléances des surveillants pénitentiaires

Les surveillants de l’administration pénitentiaire sont en mouvement d’humeur pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail. L’ASVITTO demande au gouvernement de répondre à leurs exigences.

Les prisons civiles sont paralysées par une grève du Corps des surveillants de l’administration pénitentiaire (CSAP). Ces agents réclament notamment leur statut particulier, entre autres.

Selon un communiqué de l’Association des victimes de torture, « La patience ayant atteint ses limites et bravant la peur de l’esprit pesant de servitude et de domination du joug militaire et paramilitaire togolais, ces agents ont exprimé courageusement leur exaspération en vue d’amener le gouvernement à entendre raison ».

Au-delà de son soutien aux manifestations du CSAP, l’ASVITTO invite le gouvernement « à satisfaire les revendications légitimes des grévistes pour éviter les répercussions négatives sur les prisonniers qui vivent dans de mauvaises conditions de détention ».

Elle interpelle en outre, le Sytème des Nations Unies, l’Union européenne et les différents partenaires du Togo à veiller à l’amélioration des conditions de vie et de travail des Surveillants de l’administration pénitentiaires.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.