L’achat d’hélicoptère du Togo auprès de la France sera-t-il effectif ?

776

Jeune Afrique, dans sa version électronique, avait annoncé que le Togo s’apprête à acheter 5 hélicoptères de type Gazelle auprès de la France. Tout dépendra de Jean-Yves Le Drian, actuel ministre français des Affaires étrangères, précise aujourd’hui le même site.

Tout était pourtant prêt pour que la France livre au Togo, « d’ici à la fin de l’année » 5 hélicoptères de combat dont la somme est estimée à 20 millions d’euros. A Lomé II, l’acquisition de ces aéronefs est justifiée par la volonté de surveiller les frontières et de faire face aux menaces terroristes, aux pirateries.

Jean-Yves Le Drian, au moment des faits, ministre de la Défense ne trouvait pas d’inconvénient. Alors que son homologue des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, précise le site d’informations, « craignait que le pouvoir togolais n’utilise ces hélicoptères contre des civils ou des opposants, invoquant deux précédents impliquant des appareils de fabrication française : en février 2008, à Douala, lors de la répression des « émeutes de la faim » (139 morts selon la société civile, 40 selon les autorités camerounaises) ; et lors de l’attaque du QG de campagne de Jean Ping, à Libreville, le 31 août 2016 (2 morts selon le camp de l’opposant gabonais) ».

Maintenant, au Quai d’Orsay, dans le premier gouvernement d’Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Drian, saura-t-il faire bouger les lignes ? En tout cas, c’est la question se pose jeuneafrique.com.

A.H

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here