La pression de la rue ne fera pas partir Faure Gnassingbé, selon Christian Trimua

Contesté par des mouvements de rue depuis bientôt 5 ans, le régime de Faure Gnassingbé semble sourd aux revendications du peuple togolais. Pire, les tenants du pouvoir crient à qui veut les entendre que la pression de la rue n’arrivera à bout du régime.

L’un des inconditionnels de Faure Gnassingbé, Conseiller à la Présidence de la République, celui-là même qui avait demandé à l’opposition de prendre des armes pour accéder au pouvoir, Christian Trimua, persiste et signe. Il était l’invité dimanche sur une radio privée de la place.

Pour lui, ceux qui nourrissent l’espoir de voir Faure Gnassingbé quitter le pouvoir par la pression de la rue, se trompent. UNIR (parti au pouvoir) présentera Faure Gnassingbé, selon lui, si au sein de cette formation politique on estime qu’il porte les aspirations. « Le président a été élu. Si les Togolais estiment qu’ils ne veulent plus d’un Gnassingbé au pouvoir, qu’ils votent contre lui », a-t-il affirmé.

A en croire Christian Trimua, la situation difficile que traverse le peuple togolais n’est pas la faute de Faure Gnassingbé. « C’est lui qui a relancé la coopération avec les partenaires en 2007. Sous lui, nous sommes passés d’un budget de 250 milliards à plus de 1300 milliards aujourd’hui », a-t-il indiqué ensuite.

L’opposition sait, par ces déclarations, à quoi s’en tenir désormais. Le régime donne l’impression de n’avoir que faire de la mobilisation dans les rues chaque semaine.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.