La Paix crucifiée Lu ailleurs 19 octobre 2017

La Paix crucifiée                                      Lu ailleurs                                                                            19 octobre 2017
Les miliciens du RPT-UNIR dans les de Lomé ce mercredi 18 octobre 2017

Par Yempabou Djagba

D’un côté un parti au pouvoir depuis 1969 qui ne jure que par la paix, qu’il doit préserver à tout prix. Un prix coûteux, qui fait marcher tout le gouvernement au complet, tous les fonctionnaires, mais qui envoie aussi dans l’autre monde de malheureux citoyens.

De l’autre un parti ferment de la nouvelle opposition, où on trouve de nombreux adeptes d’une religion, qui depuis des siècles vous saluent en arrivant chez vous ainsi: ”que la paix soit avec vous ou Salem malekou”. Tels sont les principaux protagonistes de la crise actuelle au Togo. Une crise qui crucifie malheureusement la paix.

Et pour cause. La paix mal comprise est une tragédie. La paix dans son essence est une richesse qu’on partage avec les autres, en s’oubliant. Je vous donne ma paix, a dit Jésus dans l’Évangile. Il s’est oublié en le disant. Il a parlé comme s’il ne lui restait plus aucune provision de paix. D’ailleurs il ira ensuite à la croix, réconforté par sa paix qu’il a donnée.

Telle est la paix, une richesse faite pour être donnée, partagée aux autres. D’où vient donc que dans notre petit rectangle de pays on ait pu dire: ”ne touche pas à ma paix”? Une autre manière peut être de dire: ne goûte pas à ma richesse, à mon pouvoir, je les garde pour moi.

La Paix évidemment est le plus grand piège pour les hommes. En effet elle est la chose la mieux partagée entre les vivants et les morts. Paix à son âme, repose en paix, telles sont des expressions que nous aimons adresser à nos défunts que nous aimons. Comme si la paix ressuscitait nos morts un instant pour nous entendre leur dire ces mots d’affection.

Les vivants qui ont l’impérieux devoir de poursuivre l’oeuvre de création de Dieu ne peuvent ils pas généreusement laisser cette grande richesse aux morts, au lieu d’en parler trop alors qu’ils ne parlent jamais des richesses qui leur tiennent le plus à coeur, celles des comptes en banque?

Laisser la richesse de la paix aux morts, et se contenter en toutes circonstances de créer plus d’harmonie entre les vivants, entre les peuples, quels que soient les sacrifices à consentir, telle est la mission des vivants qui sont tenus de poursuivre l’oeuvre de création de Dieu.

Que le Togo retrouve donc l’harmonie indispensable à la vie en société. L’alternance régulière, l’humilité, le respect de soi et des autres sont des conditions nécessaires de part et d’autre à une telle harmonie.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.