La jeunesse estudiantine togolaise à l’école des affaires publiques

67


Le Mouvement pour l’Épanouissement de l’Étudiant Togolais (MEET) a organisé, jeudi 7 juin 2018, une conférence-débat à l’endroit des étudiants de l’Université de Lomé (UL). Le thème retenu pour ce rendez-vous du donner et du recevoir est : « Engagement de la jeunesse estudiantine dans les affaires publiques ».

L’objectif de cette conférence-débat est de motiver davantage les étudiants, relèves de demain et leviers du développement de la nation, à s’intéresser plus à la chose politique ou à se sentir concernés par les affaires de l’Etat.

Pour le député du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), Jean Kissi, animateur de ladite conférence-débat, l’initiative du MEET est à saluer. « Il faut éduquer nos jeunes étudiants sur des réalités politiques de l’heure afin qu’ils prennent conscience des solutions idoines à proposer », a-t-il lancé.

Selon le Secrétaire Général du CAR, chaque génération a l’obligation de découvrir sa mission. Dans son intervention, Jean Kissi estime que la lutte actuelle que mènent les Togolais pour se libérer du joug du régime RPT-UNIR, ne peut aboutir qu’à travers une « synergie d’action ». Et les étudiants ne doivent pas rester indifférents face à ce qui se passe actuellement dans le pays.

« Ils ont la double responsabilité, leurs droits et devoirs de savoir que dans une situation comme la nôtre et que plusieurs pays ont traversé, la solution ne passe que par un mouvement citoyen, ça veut dire que les politiques, les syndicats ou les organisations de la société civile, seuls ne peuvent pas mener une lutte politique, il faut alors une fédération de toutes ces énergies pour pouvoir sortir de ces genres de situation », a-t-il fait savoir.

L’Université étant une fabrique de têtes pensantes, Jean Kissi préconise qu’il faut éduquer et préparer les jeunes étudiants afin qu’ils prennent conscience de la mission à laquelle ils sont appelés à remplir pour la survie de la nation.

Godfrey Akpa.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here