La Grande loge nationale togolaise mise sous administration provisoire

164

Les membres de la Grande loge nationale togolaise (GLNT) refusent de fumer le calumet de la paix de sorte qu’aujourd’hui l’institution est mise sous administration provisoire par le Tribunal de première instance de Lomé.

La crise qui secoue la Grande loge nationale togolaise connait un autre rebondissement. Le 27 février dernier, le Tribunal de première instance de Lomé a placé la GLNT sous administration provisoire.

On est loin, encore très loin de trouver le successeur du grand maître Roggy Kossi Paass (2012-2016) qui puisse faire l’unanimité. La crise née de cette succession est transportée sur la place publique. Et le Tribunal de première instance a décidé de choisir un administrateur provisoire.

En effet, Edmond Amoussou, le directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), « fera office de grand maître ces 12 prochains mois. Les juges ont interdit aux deux grands maîtres revendiquant, le bâton de commandement et de prendre désormais quelque initiative que ce soit au nom et pour le compte de la GLNT », renseigne La Lettre du Continent dans son édition d’hier mercredi.

Les deux grands maîtres qui s’empoisonnent la vie pour le contrôle de l’institution maçonnique sont Ignace Klomegah et Sébastien Issaka Pessinaba, cite nommément ce journal électronique.

Il est attendu d’Edmond Amoussou de trouver d’abord une solution idoine à la guerre fratricide et organiser ensuite des élections inclusives conformément aux textes en vigueur.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here