La Dynamique Kpodzro revient sur la conservation de pouvoir de 1958 à 2020

Dans la matinée de ce mardi 14 avril, la Dynamique Kpodzro a animé une conférence de presse au domicile de Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, candidat que cette instance a soutenu lors de la dernière élection présidentielle dont les résultats définitifs, proclamés par la Cour constitutionnelle, donnent le chef de l’État sortant, Faure Gnassingbé, vainqueur avec plus de 70%.

Cette rencontre avec la presse a porté sur « Le rôle de la violence dans la conduite et la conservation de pouvoir de 1958 à 2020 ». Elle a été une occasion pour Agbéyomé Kodjo et sa suite de faire revisiter l’histoire sociopolitique du Togo. Et de relever qu’elle est marquée par des actes violents.

« Cette violence est à la fois symbolique et réelle. Symbolique dans les rapports sociaux et ethniques quand elle porte sur les stéréotypes, des attitudes de stigmatisations des individus et des groupes sociaux ou de groupes ethniques. Elle est réelle quand elle crée des dégâts corporels et matériels », explique la déclaration.

Ce tableau peu reluisant s’explique, entre autres, rappelle la Dynamique Kpodzro, par un passé colonial mal soldé, des interférences des intérêts étrangers dans le jeu politique national, les modifications de l’environnent géopolitique, les traumatismes psychologiques et la nature des régimes politiques.

Pour en sortir, recommandent par ailleurs l’ancien Premier ministre et ses camarades de lutte, il faut la promotion de l’État de droit et de valeurs démocratiques, la promotion et le renforcement des droits humains.

A.H-

Source : icilome.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.