« La communauté internationale n’observe pas tout le processus électoral » selon Aimé Gogué

127

Le professeur Aimé Gogué, président de l’Alliance Démocratique pour le Développement Intégral (ADDI), est revenu ce week-end sur la question de l’organisation des élections par le gouvernement. Ce dernier estime que l’assainissement du cadre électoral est la seule condition qui peut garantir des élections transparentes.

Contrairement à certains partis de l’opposition qui comptent sur la supervision des élections par la communauté internationale, Aimé Gogué de l’ADDI soutient qu’elle ne peut rien. Selon lui, la communauté internationale n’observe pas tout le processus électoral. « Elle n’observe qu’un petit échantillon, exemple 100 sur 7000 bureaux de vote en les sillonnant. Elle n’assiste au dépouillement que dans une dizaine et n’assiste pas au processus de transport, de communication et de compilation de résultats », a-t-il ajouté.

L’opposant insiste sur l’assainissement du cadre électoral, avant toute élection. « Si le cadre électoral et les responsabilités des gens ne sont pas bien définis, ce n’est pas la peine d’organiser une quelconque élection », précise-t-il.

Réagissez: http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here