Payadowa Boukpessi, contre le sit-in de la jeunesse de l’ANC devant les représentations diplomatiques à Lomé 14 mai 2018

69

Payadowa Boukpessi

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Lé série d’activités annoncée par la jeunesse de l’Alliance Nationale pour le Changement (Anc) pour ce mois de mai se heurte à l’interdiction du gouvernement.

En effet, le gouvernement autorise les meeting de la jeunesse du parti orange mais interdit formellement les sit-in devant les ambassades devant les représentations diplomatiques à Lomé. Dans un courrier adressé à la jeunesse de l’Anc, le ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi, dit n’avoir trouvé aucune objection par rapport aux meetings programmés à Bè-Kpota, blanc place publique à côté des rails, place en face du lycée de Nyékonakpoè, Bè-Kondjindji, Zossimé et Davié.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Pour ce qui est des sit-in, le ministre s’y oppose. « Par contre, les sit-in que vous avez prévus au niveau de : ambassade de France, ambassade d’Allemagne, ambassade du Ghana, ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, ministère des infrastructures et des transports, et de la CENI sont interdits », a-t-il indiqué prétextant que ces différents lieux ne sont pas des lieux publics au sens de la loi n° 2011-010 du 16 mai 2011 fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques.
Aussi, ajoute t-il que la possibilité de collision entre vos manifestants et les usagers de ces différents services constitue un risque de troubles graves à l’ordre public.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here