Kossivi Egbetonyo et sa reconversion, l’incurie gouvernementale en marche!

Il aura réussi en une seule journée à faire l’unanimité contre sa personne. Pour cause. Sa décision sur la possibilité de reconversion des artistes par ce temps de la pandémie de coronavirus ressemble bien à une plaisanterie de mauvais goût.


Lire aussi:Coronavirus au Togo: les artistes veulent écouter Faure

En effet, le ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs Kossivi Egbetonyo a surpris le monde des artistes togolais en demandant à ceux qui le désirent, de souscrire aux produits du Fond National de la Finance Inclusive (FNFI) pour leurs activités de reconversion. Pour lui, c’est la mise en œuvre des actions d’accompagnement des acteurs culturels pendant cette crise sanitaire. Ces acteurs pourront également bénéficier d’une formation en montage et management de projets avant la soumission de leurs projets aux institutions financières.

Egbetonyo qui est passé jusque-là que l’un des ministres le plus folklorique, a réussi à embraser le landerneau artistique. Indignation, coup de colère, manque de respect à la profession, les réactions ont été bien virulentes contre sa proposition.

C’est en réalité la traditionnelle incurie qui caractérise Faure Gnassingbé et ses ministres. Des artistes ont été occupés autrement ailleurs en ce moment pour mettre leur talent au service de la sensibilisation.

Lire aussi:Affaire de reconversion: le ministre Egbetonyo ridiculisé par les artistes

Ailleurs comme la Côte d’Ivoire, les acteurs culturels au nombre de 1022 recensés ont bénéficié de l’Etat chacun d’une enveloppe de trois cent mille (300.000) FCFA. Au Togo, le ministre de la Culture propose un prêt de trente mille (30.000) FCFA pour des acivités génératrices de revenus.

Curieusement, après avoir reçu une volée de bois vert, l’inénarrable ministre fait volte face à l’issue d’une rencontre d’échanges avec les responsables des organisations culturelles.

En réalité, cette rencontre devait être faite en amont. Certainement que le fameux ministre aurait compris de l’inopportunité de son projet bidon.

Lire aussi:Affaire de reconversion des artistes togolais: la solution d’Ali Jezz

C’est bien triste qu’un ministre chargé de la promotion des artistes décide plutôt de les transformer en vendeurs de légumes et céréales.

Honoré Adontui

Source : Le Correcteur

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.