Journée de l’arbre: l’appel du ministre Johnson aux togolais

0
418

Le Togo observe vendredi sa  Journée nationale de l’arbre pour la 41e fois. La journée est placée cette année sous le thème : « Forêts urbaines et espaces verts, la qualité de vie pour tous ». A l’occasion, le ministre togolais de l’environnement et des ressources forestières, André Johnson les togolais à planter et à entretenir au moins un arbre de son choix.

Dans son message, le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières indique que pendant les 5 dernières années, la journée de l’arbre a permis de reboiser des sites artificiels estimés à 5 hectares. A cela s’ajoutent, des superficies plantées par chaque citoyen ou des groupes organisés.

Le ministre salue l’engouement constant de la population togolaise autour de la journée nationale de l’arbre ; ce qui a permis de faire passer le taux de reboisement annuel de 1000 hectares dans les années 1980 à 2000 hectares en 2010. Un chiffre qui est le résultat de la volonté politique du gouvernement et de la contribution des autres acteurs intervenant dans le secteur du développement forestier.

« Les statistiques  sur le reboisement indiquent que plus de 6500 hectares de plantations étatiques ont été réalisés ces cinq dernières années par le biais de l’Office de Développement et Exploitations des Forets (ODEF) », relève André Johnson.

Dans les détails, on note que les espèces plantées en majorité sont le teck, l’eucalyptus, le cassia et le kaya. D’autres essences locales sur certains sites pilotes sont vulgarisées, pour une meilleure connaissance de leur comportement.

Pour le ministre Johnson, l’objectif poursuivi est la conservation de la biodiversité et la diversification des produits issus de la plantation.

Le récent inventaire forestier national fait état d’une superficie totale de plantations de 53.000 hectares, qu’elles soient étatiques, privées, scolaires ou communautaires. Les plantations de l’Etat s’étendent sur plus de 20.000 hectares contre 33.000 hectares de plantations des particuliers, scolaires et communautaires.

« La pratique du reboisement a favorisé le développement des activités génératrices de revenus connexes, à savoir : la production de plants à travers les pépinières, la récolte des semences forestières et fruitières, la vente de terreau, etc. », a ajouté André Johnson qui invite les togolais pour cette 41e de la journée nationale de l’arbre à planter et à entretenir au moins un arbre de son choix.

Officiellement, c’est le site du Centre d’enfouissement technique d’Aképé  qui accueille le gouvernement pour la célébration.

Rappelons que la journée de nationale de l’arbre a été instituée en 19977 par l’ancien Président togolais, Gnassingbé Eyadéma dans le but d’assurer une meilleure couverture forestière  et un potentiel ligneux conséquent au Togo.

TogoBreakingNews.info