Jean-Pierre Fabre : « Il faut en finir avec l’organisation d’élections dans la précipitation et l’improvisation »

Jeudi, l’Alliance nationale pour le changement (ANC) était devant la presse. Le parti de Jean-Pierre Fabre se dit préoccupée par l’organisation des élections régionales au Togo.

Au sortir d’une rencontre avec le ministre de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi ce mardi, l’ex-chef de file de l’opposition trouve inquiétant que les réformes électorales proposées à la Concertations nationales entre acteurs politiques (CNAP) ne soient mises en œuvre avant les élections régionales.

Car selon les informations, ces réformes viendraient après la mise en place des institutions comme le Sénat et la Cour constitutionnelle. « De sorte que l’opposition et le gouvernement travailleraient ensemble au sein des institutions, à l’amélioration du cadre électoral », a souligné l’ANC.

Abordant cet aspect du sujet, le leader du parti orange estime qu’il faudrait que le gouvernement prenne du temps pour un consensus sur le cadre électorale vu que l’organisation des élections régionales ne dépend d’aucune échéance constitutionnelle.

« Les élections au Togo donnent toujours lieu à des contestations en raison de l’absence de consensus sur le cadre électoral. Il faut en finir avec l’organisation d’élections dans la précipitation et l’improvisation », a indiqué Jean-Pierre Fabre.

Et d’ajouter : « Il serait donc judicieux de mettre le temps à profit pour rechercher un consensus sur le cadre électoral, en améliorant plusieurs de ses éléments constitutifs notamment le fichier électoral, la CENI et la Cour constitutionnelle ».

Notons que pour l’heure, aucune date n’est retenue pour les élections régionales.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.