Togo – Dodo Cosmetics: Plusieurs ouvriers menacés de licenciement

L’affaire fait grand bruit sur les réseaux sociaux. Environ 150 employés de l’entreprise Dodo Cosmectics risquent leur poste. En cause, une mauvaise décision d’un collège de délégués de cette société spécialisée dans la fabrication de produits cosmétiques et de parfums.

Selon les informations, tout a débuté avec une affaire de vol de plomb impliquant trois ouvriers de l’entreprise.

“Après avoir visualisé les vidéos des caméras de surveillance, les auteurs du vol ont été identifiés. Ce sont trois ouvriers de l’entreprise. Ceux-ci ont été appelés à s’expliquer devant leur hiérarchie. Chose qu’ils ont consenti de faire, sauf que dans la foulée, les délégués du personnel vont intervenir pour les en empêcher”, rapporte Afreepress.

Le Directeur Administre et Financier (DAF) de la société, M. Laré, abordant les faits a laissé entendre que : « Conformément aux règlements intérieurs, nous les avons convoqués pour un entretien qui devrait leur permettre d’exposer leur point de vue. À la veille de la rencontre, les délégués ont introduit un courrier pour dire qu’il y a vice de procédure. Alors le jour d’entretien, les trois employés s’étaient fait accompagner des délégués de personnel qui eux, sont venus empêcher l’entretien sous prétexte qu’ils voulaient d’abord une réponse à leur courrier de la veille. Ils ont demandé aux trois (3) employés de bouder l’entretien ».

Relativement aux preuves et suite à la lettre d’explication des ouvriers concernés, la Direction générale de Dodo Cosmetics a sanctionné les mis en cause pour 15 jours. Une mise à pied que les délégués du personnel ont rejeté prétextant qu’il y avait un vice de procédure.

Ainsi, une Assemblée Générale spontanée a été convoquée suivie une cessation de travail qui a été observée par 150 ouvriers de Dodo Comestics qui ont abandonné leurs postes dès le 15 septembre 2021.

Les 150 ouvriers selon le Directeur Administratif et Financier, ont également refusé de répondre aux notes d’explications qui leur sont envoyées. En conséquence, la Direction générale de l’entreprise entend appliquer la loi en mettant fin aux contrats de ces ouvriers pour abandon de leurs postes.

Nous y reviendrons

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.