Isaac Tchiakpé impuissant devant le fait accompli

335


Nombreux sont ceux qui s’accordent à affirmer qu’en politique, il est interdit d’employer le mot « jamais ». Surtout dans le contexte togolais où rien n’est acquis d’avance avec l’interminable crise qu’on connaît, il faut toujours être prudent et tenir un langage assez mûri. Le Conseiller de Gilchrist Olympio, l’homme de toutes les sorties médiatiques controversées, Isaac Tchiakpé, l’a appris à ses dépens.

Dans cette crise à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans laquelle l’Union des forces de changement (UFC), se prévalant de son appartenance à l’opposition parlementaire bien que partageant le pouvoir avec le RPT/UNIR, a refusé de quitter l’institution en charge d’organiser les élections au Togo, que n’a-t-on pas entendu des lieutenants de Gilchrist Olympio. C’est à croire que tout dépend d’eux. Il a fallu que la CEDEAO se prononce autrement pour décanter la situation.

Dans la foulée, c’est le zèle d’Isaac Tchiakpé qui a retenu l’attention des uns et des autres. « Je vais me retirer de la politique et je vais rejoindre un monastère si la CEDEAO demande à l’UFC de quitter la CENI », avait-il déclaré sur la radio Kanal FM, dans l’émission « Club de la presse » tout en promettant à l’animateur qu’il l’amènerait faire un tour du monde si jamais cela arrivait.

Les esprits faibles avaient cru ce monsieur qu’on croyait avoir les moyens de sa politique. D’aucuns pensaient que c’est fini et que l’UFC ne quittera « jamais » la CENI, surtout que Isaac Tchiakpé était sûr que la CEDEAO ne leur demanderait pas de faire ce que le parti appelle aujourd’hui « sacrifice ».

Selon nombre d’observateurs, on ne peut plus aujourd’hui parler de sacrifice du moment où le représentant de cette formation politique a été forcé de quitter l’institution, après le refus affiché sur les médias et autres. L’UFC aurait accepté céder sa place librement au représentant de la Coalition des 14, sans tout ce tintamarre à l’Assemblée nationale, là on pourrait invoquer un sacrifice. Mais dans l’état actuel des choses, c’est un « faux sacrifice ».

Aux dernières nouvelles, Isaac Tchiakpé a indiqué qu’il va honorer sa promesse en rentrant au monastère. A suivre.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here