Internet très haut débit : Les nouveaux fournisseurs font miroiter les Togolais

401

Comme annoncé en Conseil des ministres le 31 mai dernier, TEOLIS et GVA ont remporté le marché de nouveaux fournisseurs d’internet au Togo. Une cérémonie officielle de remis de licences de Fournisseurs d’Internet « Très haut débit » a été président par Cina Lawson, ministre en charge du secteur, mercredi.

Le Groupe Vivendi Africa GVA, dont le patron n’est autre que Bolloré, sera désigné par Groupe Vivendi Africa Togo (GAT).

Et le second adjudicataire, le Groupe TEOLIS, lui, serait constitué d’entités à savoir : RINGO (spécialisé dans les solutions télécom et basé au Nigéria), ARC, (Fournisseur d’Accès Internet), MENEZ HOME FINANCE (financement de projets technologiques) en France et de Next step FADA (expert en montage), également en France.

Le GVA Togo, à l’entame de la cérémonie de remise des licences, a annoncé par le biais de son responsable M. Cohen, d’offrir aux Togolais, le Fiber to the Home (FttH), un système de distribution par lequel la fibre optique est déployée sans aucun autre mélange de conducteur, jusqu’au domicile de l’abonné (le Très Haut Débit). TEOLIS, quant à lui, annonce déjà «une réduction drastique des prix ».

Bref, ces deux nouveaux prestataires promettent la fin du film d’horreurs pour les 500 000 Togolais déjà connectés. Un marché même si petit, ne se fera pas prier pour exploser, si la qualité tant promise est au rendez-vous, à un prix raisonnable.

Pour Cina Lawson, ministre des Postes et de l’Economie Numérique, « l’octroi des licences a un impact positif sur l’Economie Numérique. Il donne ainsi l’opportunité aux consommateurs d’avoir le choix entre davantage de fournisseurs de service internet… ».

TEOLIS et GVA Togo viennent rejoindre Togo Télécom et Café Informatique pour porter à 4, le nombre des Fournisseurs d’Accès Internet au Togo.

Mais il ne faut pas vite s’emballer quand on sait qu’on est au Togo. On a bien plus de 3 sociétés de transformation de Ciment sur le territoire, mais le prix est unique, la libre concurrence interdite dans le secteur par le gouvernement, et le ciment se fait souvent rare au Togo.

Donc, toutes les acrobaties sont encore possibles, pour le plaisir d’asservir le peuple.

A. Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here