Il faut secouer le cocotier

Le gouvernement a commandé une étude sur la fonction publique dont les résultats ont été rendus publics mardi.

L’administration, forte de 60.000 fonctionnaires, souffre d’un manque d’effectifs, d’une faiblesse de compétences, d’un vieillissement du personnel et d’une inadéquation entre les profils des personnels et les emplois qu’ils occupent. Telles sont les principales conclusions de cette enquête.

Si 10% des agents ont moins de 30 ans, plus du tiers approche de la retraite. Cela signifie que d’ici une décennie au maximum, le Togo perdra près de 13.000 éléments.

Mais l’étude va au delà pour souligner l’absence de vision globale de gestion des compétences au sein de l’administration et l’absence de gestion des ressources humaines

A partir de ces données, les pouvoirs publics veulent élaborer un plan national afin de rendre l’administration beaucoup plus performante en interne, mais également auprès du public. Ils entendent aussi assurer une meilleures formations avec davantage de moyens accordés à l’Ecole nationale d’administration (ENA) et d’autres établissements spécialisés.

Les experts soulignent que la fonction publique n’a pas vraiment évolué depuis 20 ans avec les mauvaises habitudes et l’inertie inhérente à l’administration.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.