Il assassine six membres d’une famille et se pend en cellule

0
486

Mahaman Laouali, présumé assassin d’une jeune dame, de ses enfants et de ses nièces, s’est donné la mort par pendaison dans sa cellule à la police judiciaire de Yaoundé.

C’est l’acte final d’un film d’horreur qui tourne depuis le 05 avril dernier entre Nanga Eboko dans le département de la Haute Sanaga et Yaoundé la capitale. Mahaman Laouali, Nigérien de 32 ans, s’est pendu à l’aide de la corde de son sous-vêtement dans les toilettes de la cellule de la division régionale de la police judiciaire du Centre.

Il commet ce dernier crime contre lui-même après avoir été appréhendé au lendemain de l’assassinat des victimes de Nanga Eboko, par des éléments de la brigade de la place.

Suite à ses aveux devant les enquêteurs, il a été transféré à la police judiciaire à Yaoundé où il n’a répondu à aucune question des enquêteurs. Sa mort a été constatée le grand matin de ce mercredi 12 avril 2023. Après l’autopsie autorisée par  le procureur de la République près du tribunal de grande instance du Mfoundi, son corps a été remis à sa famille. Mahaman Laouali met ainsi fin de manière prématurée à ce qui devenait l’affaire de l’assassinat de Vanessa Youbi Kamga.

Pour rappel, la jeune dame de 31 ans et vendeuse de condiments au marché de Nanga Eboko, a été froidement assassiné le 05 avril 2023. Son bourreau a mutilé son corps, sectionnant les deux seins et enlevant le sexe. Ses trois enfants et ses deux nièces n’ont pas échappé à la furie de l’assassin. Il les a égorgés comme à l’abattoir. L’enquête ouverte par les services sécuritaire a abouti à l’interpellation du présumé assassin.

Selon des témoignages recueillis à Nanga Eboko, la jeune dame entretenait une relation amoureuse avec Mahaman Laouali, son présumé bourreau, par ailleurs commerçant dans la même ville. Ce dernier accusait Vanessa d’entretenir de nombreuses autres relations sentimentales.

Source : Journal Cameroun

Source : icilome.com