Godwin Tété pour une stratégie pour déshabiller le régime RPT/UNIR

0
308
Godwin Tété pour une stratégie pour déshabiller le régime RPT/UNIR

Après avoir dénoncé trois pratiques arbitraires dont le régime RPT/UNIR fait usage pour freiner la démocratie au Togo, l’écrivain togolais Godwin Tété revient cette fois-ci avec une proposition à l’endroit de tous les combattants togolais qui aspirent au changement pour, dit-il, déshabiller les tenants du pouvoir.

Pour mettre à nu le RPT/UNIR, l’historien propose de « Faire Feu de Tout Bois », c’est-à-dire « se saisir de chaque turpitude, de chaque ineptie, de chaque incartade du régime éculé RPT/UNIR pour déshabiller ce dernier ».

Le 15 mai dernier, le parti Alliance nationale pour le changement (ANC), parti pour lequel milite l’écrivain a soumis à la Cour Constitutionnelle du Togo, un recours en annulation contre les réformes opérées le 8 mai dernier par les députés.

Selon les responsables de cette formation politique, les députés issus d’une « Parodie d’élections législatives » organisée le 20 décembre 2018 ne peuvent légitimement représenter le peuple. Mais le recours à la Cour constitutionnelle a été rejeté par la haute juridiction, ce qui n’a d’ailleurs pas surpris les leaders du parti, à en croire Godwin Tété.

Le militant du parti ANC propose donc de transformer le recours en annulation des réformes rejeté par la Cour Constitutionnelle en « Pétition nationale » à organiser de façon systématique et que tous les Togolais des quatre coins du monde signeront.

« Notre recours en annulation étant rejeté, comme nous devrons nous y attendre, je propose de le transformer en Pétition nationale à organiser de façon systématique, à faire signer par tous les Togolais qui aspirent ardemment à l’alternance et au changement sur la terre de nos AÏEUX. Et ce, aussi bien au bercail qu’à tous les niveaux de la Diaspora togolaise », a-t-il suggéré.

Car selon lui, il appartient au peuple togolais de trouver en lui-même les ressources requises pour se libérer de la dynastie des Gnassingbé.

Source : www.icilome.com