Gilchrist Olympio demande à Faure Gnassingbé de quitter le pouvoir en 2020

Le président national de l’Union des forces de changement (UFC), Gilchrist Olympio a, à travers une rencontre avec la presse ce matin dans sa résidence (rencontre qui se déroule encore actuellement), manifesté son soutien au peuple togolais en lutte pour sa libération.

Visiblement, le fils du premier président du Togo est déçu de l’accord RPT/UFC signé en 2010. Le parti à l’emblème du palmier rouge a accepté collaborer avec le régime, afin d’opérer des réformes et remettre le pays sur les rails. Mais ce projet n’a été qu’un échec.

« L’UFC assume le bilan décevant de l’accord RPT-UFC. Le RPT/UNIR a planté les graines du désespoir », a déclaré ce matin Gilchrist Olympio. A travers des subterfuges, le régime a réussi à rouler l’ancien opposant historique dans la farine.

Pour M. Olympio, le Togo serait autrement si le régime actuel était arrivé au pouvoir dans des conditions normales. « Ayons le courage de reconnaître que si Faure Gnassingbé était arrivé au pouvoir par les normes, le bilan de son règne ne serait pas aussi sombre », a-t-il indiqué.

Après avoir dénoncé les violences qu’exerce le régime de Faure Gnassingbé sur les manifestants à mains nues, il a présenté ses condoléances aux familles éplorées et rendu hommage à tous ceux qui ont payé de leur vie depuis le 19 août dernier.

« Ufc déplore la violence quelles qu’en soient les justifications. Rien ne justifierait aujourd’hui un recours irresponsable à la violence. Evitons au Togo de devoir réapprendre dans le sang. Prenons la main tendue des amis du Togo, pour négocier », a ajouté Gilchrist Olympio.

Pour l’apaisement, il « demande la relaxation des personnes interpellées dans le cadre des manifestations et une attention particulière doit être accordées à la ville de Sokodé ».

Gilchrist Olympio donne 4 piliers qui ramèneront la paix véritable dans le pays. Pour lui, le régime RPT/UNIR doit accepter le retour aux fondamentaux de la Constitution de 1992, Faure Gnassingbé doit accepter de ne pas se présenter en 2020, l’opposition doit être unie et développer un projet clair et responsable et préparer la compétition d’idée, les partenaires doivent aider la classe politique à préparer de élections crédibles.

En conclusion, Gilchrist Olympio demande à Faure Gnassingbé de quitter le pouvoir en 2020.

I.K

Source : www.icilome.com

3 Commentaires

  1. Je ne fais jamais confiance à un politicien, qu’ils soient du pouvoir ou de l’opposision il sont les mêmes.ils sont tous responsable de notre situation au togo.il nous divisent pour profit et nous signifier qu’il veulent notre bien.C’est Dieu seul qui connait le faux entre eux NB:ne regardez pas avec les yeux mais observez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.