Ghana-Adoption d’une loi anti-homosexuelle: les USA expriment leur préoccupation

0
133

La récente décision du parlement ghanéen d’approuver un projet de loi visant à restreindre les droits des personnes LGBTQ a suscité des condamnations de la part des militants des droits de l’homme et des États-Unis. Sponsorisé par une coalition de leaders religieux et traditionnels, le projet de loi a reçu un large soutien parmi les législateurs et a été adopté mercredi.

Les États-Unis, exprimant leur déception, ont mis en lumière l’impact négatif potentiel de la loi sur le bilan des droits de l’homme du Ghana et son économie. Dans un tweet, l’ambassade des États-Unis au Ghana a déploré l’érosion des droits fondamentaux et des libertés constitutionnelles, soulignant les effets néfastes sur l’ordre public, la santé publique et la réputation internationale du Ghana.

Matthew Miller, porte-parole du Département d’État américain, a fait écho à ces préoccupations, déclarant: “L’adoption d’une loi par le parlement ghanéen criminalisant les membres de la communauté LGBTQI+ met en péril les droits de tous ses citoyens, sa réputation internationale et son développement économique. La louable tradition de tolérance du Ghana sera compromise si ce projet de loi est adopté”.

Le projet de loi vise les personnes impliquées dans des activités sexuelles LGBTQ et ceux qui défendent les droits des personnes gays, lesbiennes ou d’autres identités sexuelles ou de genre non conventionnelles, imposant des peines d’emprisonnement comme sanction.

Source : icilome.com