FDR : Me Paul Dodji Apévon appelle ses militants et les Togolais à garder espoir

0
340

26 novembre 2016 – 26 novembre 2017, les Forces démocratiques pour la République (FDR) ont un an. L’occasion a été unique pour responsables du parti et militants à travers une messe catholique et une réjouissance au siège de cette formation politique.

Une caravane qui avait pour point de chute le siège du FDR, a sillonné la capitale, après la messe célébrée à la paroisse Kristo Risorto de Hédzranawé.

Le message essentiel livré par les responsables tourne autour de l’espoir que les Togolais doivent garder durant cette lutte pour la libération du Togo. Car il ne faut jamais abandonner la lutte. « Le combat que l’on perd, c’est celui qu’on refuse de mener », a rappelé Dr James Amaglo, Coordinateur des FDR dans le Grand Lomé.

Il a appelé les militants à rester calme, lucide et de n’avoir pas droit à l’erreur car, selon lui, l’espoir « est un défi à relever », afin de parachever l’oeuvre de la libération du Togo. « Nous n’allons pas changer de pays, mais nous allons changer notre pays », a-t-il lancé.

Le président des FDR, Me Paul Dodji Apévon a insisté sur ce combat dont doivent faire leur les militants, surtout les Togolais dans leur majorité. « Car c’est un combat qui oppose la majorité des démunis à la minorité des repus, toujours insatiable », a-t-il déclaré.

Cet anniversaire placé sous le thème : « Peuple togolais, soit maître de ton destin ! », a été également l’occasion pour Dr Emmanuel Gnagnon, Secrétaire à la Communication des FDR, d’appeler les uns et les autres à s’armer de détermination, du courage et de la vigilance au cours de cette lutte. « Le peuple a un pouvoir. C’est lui fait et défait les rois », a-t-il souligné.

Me Paul Dodji Apévon n’a pas manqué d’appeler ses militants à descendre massivement dans les rues les 29, 30 novembre et le 2 décembre prochains.

I.K

Source : www.icilome.com