FDR : L’union doit faire la force en 2020

71
FDR : L’union doit faire la force en 2020

Les Forces démocratiques pour la République (FDR) ont organisé une journée de réflexion sur les enjeux de la présidentielle prévue pour l’année prochaine. C’était le 14 septembre dernier. Au cours de cette rencontre, il a été retenu que pour gagner face au pouvoir en place en 2020, il faut impérativement une dynamique unitaire chez ses adversaires.

Union fait la force

« Les FDR face à l’exigence de la dynamique unitaire des forces démocratiques à l’occasion de la présidentielle de 2020 ». Les travaux de cette rencontre se sont déroulés autour de cette problématique.

En réalité, le parti présidé par Me Paul Dodzi Apevon ne fait que rappeler l’importance d’une chanson déjà fredonnée depuis quelques mois par plusieurs observateurs avisés, notamment Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro dans sa sortie médiatique du11 septembre dernier.

Le Conseil de direction des FDR a donc approfondi les discussions en son sein pour finalement aboutir qu’il est « indispensable que les forces acquises au changement présentent un candidat unique », comme l’a souligné Kohan Kidékiyime Binafame, un cadre de ce parti.

Si de nombreuse personnes souhaitent l’unicité d’actions de l’opposition, c’est parce que « c’est à cette seule condition que l’opposition pourra remporter le scrutin présidentiel à venir et réaliser ainsi l’alternance ».

Les bisbilles entre opposants constituent une source de démotivation des populations qui aspirent à l’alternance. Le régime cinquantenaire en profite pour imposer ses desiderata, fabriquer le taux de participation aux consultations électorales et rester ainsi éternellement aux affaires.

« Ainsi, si l’opposition fait fi des appels à l’union et continue d’être divisée et désunie, les populations ne croiront pas à sa victoire et donc à une possible alternance », poursuit le communicateur qui appelle à commencer dès à présent à mettre toutes les chances de leurs côtés, afin d’arracher l’alternance en 2020.

La candidature unique de l’opposition suscite et entretient l’espoir chez les partisans du changement, engrange et mutualise les ressources financières et humaines, crédibilise l’opposition aux yeux du peuple, soigne son image auprès de la communauté internationale…

Illusion ?

Aux FDR, l’on souhaite que toute l’opposition travaille en synergie pour obtenir préalablement les conditions devant permettre la transparence lors de cette élection présidentielle en perspective. Et ensuite présenter un candidat unique « car la candidature unique pour l’élection de 2020 est la seule voie qui assurera la victoire de l’opposition en lui permettant de mutualiser et de mobiliser les moyens humains et financiers indispensables pour le succès ».

Une candidature unique de l’opposition dans le contexte actuel s’apparente à une gageure. Non seulement les intérêts personnels et partisans des uns ajoutés à la mesquinerie et à la roublardise des autres plombent toute démarche s’inscrivant dans la dynamique unitaire, mais aussi la situation, telle qu’elle est aujourd’hui, donne l’impression que les leaders de l’opposition ont démissionné. Puisque visiblement, il n’y a rien à l’horizon qui démontre leur détermination à se battre pour obtenir les conditions minimales de transparence autour de la présidentielle prochaine.

Les opposants togolais ont montré, à plusieurs reprises, qu’ils se sont mis d’accord pour ne jamais s’accorder sur l’essentiel.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here