Le smartphone affecte la productivité au travail (étude)

30


Scroller sur son smartphone lors d’une pause bien méritée annulerait les effets positifs de cette pause sur le cerveau.

Après avoir bouclé un dossier ou enchaîné plusieurs heures de travail, il est d’usage de s’octroyer une petite pause. Que ça soit à l’extérieur ou à la machine à café, aujourd’hui, les pauses se font avec les yeux rivés sur son téléphone. L’occasion de se mettre à jour sur les réseaux sociaux et l’actualité du jour. Or, selon une nouvelle étude, occuper ses pauses en scrollant sur son smartphone ne serait pas une bonne chose.

Les chercheurs à l’origine de cette nouvelle étude, Kang Sanghoon et Kurtzberg Terri, estiment que cette activité fatiguerait davantage le cerveau plutôt que de l’aider à se distraire et se reposer. Pour arriver à ce constat, les deux chercheurs ont demandé à un échantillon de 400 étudiants de remplir différentes tâches et de résoudre plusieurs problèmes. Une partie des étudiants faisaient des pauses sur leur smartphone tandis que l’autre se contentaient de faire des pauses, sans utiliser leurs smartphones.

Au bout du compte, les étudiants qui avaient utilisé leur téléphone durant leur pause avaient pris 19% de temps en plus pour terminer leurs tâches et avaient résolu 22% de problèmes en moins que les autres.

L’explication de ces résultats viendrait du fait que l’usage du téléphone portable utilise de manière importante le niveau « d’énergie mentale » du cerveau. Lorsqu’on scrolle sur notre smartphone, notre attention se pose de manière relativement courte sur des images, textes ou autres. Or, changer souvent et rapidement de point d’attention consomme plus d’énergie mentale que de rester concentré sur une tâche relativement longue ou difficile.

Interrompre son travail ou son activité pour faire une pause est bénéfique pour notre cerveau. Cela permet de récupérer de l’énergie cognitive. En surfant sur notre smartphone, les bienfaits de la pause seraient également annulés pour une autre raison.

Selon les chercheurs, l’effet négatif de la consultation de son téléphone serait lié au sentiment addictif de récompense que cela procure à l’utilisateur. En consultant l’une ou l’autre application, le cerveau de l’utilisateur est récompensé, mais cette récompense ne lui suffirait pas. Notre cerveau en voudrait toujours plus, comme pour n’importe quelle addiction.

Même en ayant repris le travail, l’envie de consulter son smartphone persiste dans un coin de notre cerveau ce qui augmente de nouveau la consommation d’énergie cognitive.

Ce n’est pas la première fois que les smartphones sont pointés du doigt pour leurs effets sur les capacités cognitives de leur propriétaire et la fatigue mentale.

Les chercheurs conseillent tout simplement d’éviter de consulter son téléphone durant sa journée de travail. Ainsi, les personnes économiseraient leur énergie mentale et pourraient travailler de manière plus efficace, mais aussi se sentir moins fatiguées mentalement en fin de journée.

Avec Geeko

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here