FDR : La fédération du BAS-Mono très engagée

69

Un bureau fédéral de 18 membres, c’est ce que la fédération de la préfecture du Bas-Mono des Forces démocratiques pour la République (FDR) a dévoilé au public ce samedi 20 avril à Afagnan-Agbléta, en présence du président national de ce parti, Me Paul Apevon Dodji.

C’est au cours d’une Assemblée fédérale qui s’est tenue dans la préfecture du Bas-Mono ce samedi. « Rôles et responsabilités des militants pour faire des FDR un parti d’avenir », c’était le thème de la formation à l’intention des militants du parti au cours de cette assemblée fédérale.

Pour Emmanuel Gnagnon, Secrétaire à la Communication des FDR, il faut que chaque militant soit porteur d’un message d’espoir et de rassemblement, comme le fait depuis la création du parti, son président Me Dodji Apevon.

« Il faut faire la promotion du parti partout où nous sommes. Et, en tant que militant, nos contributions doivent être de divers ordres, afin de participer au développement et à l’enracinement du parti sur le plan national », a indiqué Dr Emmanuel Gnagnon.

Pour lui, les FDR sont un parti d’aujourd’hui et de demain. Il faut pour cela travailler pour « récréer de l’espoir chez chaque Togolais ».

« Vous avez vu de par la mobilisation de ce matin que le parti FDR est réellement debout dans le Bas-Mono. L’étape suivante, c’est la mise en place des bureaux de section, et s’il plait à Dieu, nous allons couvrir tout le Bas-Mono pour que notre parti soit rayonnant ici », a déclaré Me Paul Dodji Apevon, Président du parti.

Et de souligner : « Notre parti, nous l’avons créé de sorte que les populations qui sont aujourd’hui en difficulté, qui sont dans la pauvreté puissent retrouver de l’espoir. Nous sommes en guerre contre ceux qui sont en train de piller notre économie nationale, qui sont en train de s’enrichir impunément au détriment de nos populations. Notre combat aujourd’hui, c’est de faire en sorte qu’on puisse mettre l’homme au cœur du développement et donner de l’importance à tous ceux qui œuvrent pour la création ».

A en croire Dr James Amaglo, responsable des FDR dans le Grand Lomé, au point où se trouve actuellement la lutte, il faut que les forces démocratiques se mettent ensemble pour faire face au régime de Faure Gnassingbé.

« Restons ensemble, laissons de côté nos divergences et les ego, travaillons ensemble pour l’alternance en 2020 », a-t-il invité.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here