Faux médicaments : à Lomé, le Togo et ses partenaires appellent à une nouvelle approche

Faux médicaments : à Lomé, le Togo et ses partenaires appellent à une nouvelle approche

(Togo Officiel) – Deux ans après le sommet sur la lutte contre le trafic des faux médicaments et le lancement de “L’initiative de Lomé”, le Togo et ses partenaires (Fondation Brazzaville, OMS) font le point sur les différentes avancées. Mardi, en marge de la 72ème session du comité régional de l’OMS pour l’Afrique, une rencontre s’est tenue dans ce sens.

L’activité, qui a réuni plusieurs intervenants de haut rang, a été l’occasion de partager les dernières informations actualisées sur le phénomène et les meilleures pratiques mises en œuvre pour lutter. Également, les différents pays du continent ont été une nouvelle fois invités à rejoindre le combat en ratifiant le Traité de l’Agence africaine du médicament, dont la concrétisation a été abordée.

Le réseau des faux médicaments ou de qualité inférieure est étroitement lié à d’autres réseaux”, a souligné le ministre de la santé, Moustafa Mijiyawa, qui a rappelé la nécessité d’une approche coordonnée et multisectorielle comme le fait le Togo depuis quelques années. D’ailleurs, un projet pilote de lutte sera lancé dans le pays au quatrième trimestre de cette année, matérialisant un peu plus l’engagement du gouvernement sur la question.

Selon l’OMS, 70% des médicaments sur le continent sont importés, ce qui favorise des circuits de trafic parallèle et la falsification. Lundi à l’ouverture du sommet, le Président de la République, Faure Gnassingbé avait invité les autres pays à rejoindre l’initiative.

Lire aussi :

Faure Gnassingbé sur le trafic des faux médicaments en Afrique : « Il est temps d’agir ! »

Source : RepubliqueTogolaise.com