Faure Gnassingbé, homme de paix et de stabilité ?

« Un chef d’Etat qui pense qu’il doit forcément rester au pouvoir, et qu’il est le seul garant de la prospérité et de la stabilité de son pays est un leader qui a échoué » (Barack Obama)

Le mot « paix » est le refrain le plus fredonné au Togo. Membres du gouvernement, cadres du parti au pouvoir, députés, haute hiérarchie militaire, etc. saisissent toutes les tribunes qui s’offrent à eux pour chanter la paix si chère à leur champion Faure Gnassingbé. Justement, à propos, la présidente du Mouvement des Femmes UNIR, dame Raymonde Kayi Lawson, a présenté le week-end un thème sur la problématique de la paix et la stabilité, comme outils de développement.

« Le Togo a toujours une culture de la paix, mais la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme menée par le Distingué Militant et son gouvernement doit être soutenue par les populations. Pour nous militants de notre grand parti, nous devons avoir un engagement sans précédent pour la culture de la paix au Togo. Chacun de nous a sa partition à jouer », a exhorté dame Kayi Lawson. Pour qui, « il vaut mieux vivre au Togo qu’à Kiev en Ukraine et ceci est possible grâce à la politique de promotion de la paix ».

Après le sommet sur la cybersécurité, Lomé devrait d’ailleurs abriter au cours de ce mois d’avril un autre sommet sur les transitions politiques en Afrique et la lutte contre le terrorisme au Sahel et en Afrique de l’Ouest, -rencontre qui a été reportée sine die- des occasions rêvées pour le régime autoritaire togolais de faire bonne figure et de se passer incontournable sur la scène africaine.

De fait, Faure Gnassingbé s’est toujours présenté à la communauté internationale comme le seul à même de garantir de la paix et de la stabilité au Togo. En plus des missions de bons offices qu’il mène à tout vent sur le continent. En contrepartie, les partenaires occidentaux devraient le soutenir à jouir du pouvoir indéfiniment. A ce propos, il explose déjà les records de longévité au pouvoir dans la région ouest-africaine, avec quatre mandats présidentiels à son actif. Son ambition est d’ailleurs de demeurer au pouvoir et de se ménager la présidence à vie comme son géniteur.

Il est vrai que le Togo n’est pas un pays en guerre. Il n’est pas non plus en proie à des conflits, mais est-ce pour autant que les Togolais vivent en paix ? « Les Togolais n’ont pas de paix alimentaire, pas de paix sanitaire, pas de paix éducationnelle, pas de paix professionnelle, pas de paix judiciaire, pas de paix sécuritaire, pas de paix politique. Pourtant depuis 16 ans, le régime de Faure Gnassingbé vante la paix au Togo, véritable fonds de commerce politique. Quelle est donc cette paix dont on nous bassine en l’absence de toute autre perspective heureuse ? », tacle Nathaniel Olympio.

Vivre en paix, c’est aussi pouvoir se nourrir, se soigner, se loger, se vêtir, s’éduquer, se former, travailler. Malheureusement ces droits les plus élémentaires sont l’apanage exclusif d’une catégorie des Togolais, la minorité au pouvoir. Quant à l’écrasante majorité des Togolais, ils sont des laissés-pour-compte.

Médard AMETEPE

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.