Faure Gnassingbé et ses pairs plancheront à Lomé sur les conflits entre fermiers et éleveurs dans l’espace communautaire

17

(Togo Officiel) – L’annonce a été faite lors de la réunion conjointe de haut niveau des ministres de la Sécurité et de ceux chargés de l’Elevage, de la Cedeao, du Cameroun, du Tchad, de la Mauritanie et de la Centrafrique sur le pastoralisme et la transhumance transfrontalière. La réunion était présidée, fin avril à Abuja, par le vice-président du Nigeria, Prof. Yemi Osinbajo.

Ainsi, on connaît déjà l’un des sujets qui sera à l’ordre du jour de la prochaine session des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao qui se tiendra à Lomé.

La réunion d’Abuja était consacrée à la recherche de solutions durables, aux conflits qui s’intensifient de plus en plus entre éleveurs et fermiers dans l’espace communautaire et dans d’autres régions africaines. Ces conflits souvent meurtriers trouvent leurs causes dans la libre circulation des personnes, des produits et des biens, dans les changements climatiques et dans le vol du bétail. Ils sont également une menace pour la sécurité alimentaire au plan régional. Il urge donc de trouver des réponses adéquates et durables. 

Déjà, les experts ont émis des propositions et recommandations qui seront soumises à l’appréciation des dirigeants lors du Sommet de Lomé. Elles préconisent de s’attaquer aux problèmes liés à la terre et à l’eau, à l’accès aux pâturages, à la gestion des zones rurales et au changement climatique, mais aussi de renforcer et d’étendre à toute la sous-région, les programmes qui favorisent la coexistence pacifique entre éleveurs et agriculteurs.   

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here