Faits divers – Un pasteur prêchant le jeûne pour voir Jésus, hospitalisé pour grève de la faim

0
160

Les frasques des milliers de pasteurs autoproclamés en Afrique particulièrement rythment le quotidien des pauvres populations qui au final n’ont que leurs yeux pour pleurer. Cette fois-ci, c’est un pasteur qui après avoir causé la mort de centaines de fidèles par incitation à un jeûne extrême, a accepté lui-même d’être hospitalisé pour grève de la faim.

Le pasteur autoproclamé, du nom de Paul Nthengue Mackenzie, qui dirigeait l’Eglise Internationale de la Bonne Nouvelle au Kenya, et plusieurs de ses collaborateurs, accusés de plusieurs infractions dont le terrorisme, l’assassinat ou encore « torture sur des enfants », ont entamé une grève de la faim pour protester contre leur détention provisoire.

Cette posture adoptée par le fameux pasteur et ses acolytes frise le ridicule si on se rappelle qu’ils ont causé la mort de plus de 400 personnes en leur faisant croire que par un jeûne intense, ils pouvaient « voir Jésus ».

Désormais en détention, Paul Nthengue Mackenzie et ses collaborateurs n’entendent pas se priver de la nourriture pour « voir Jésus » mais plutôt pour contester la procédure judiciaire mise en branle contre eux.

Dans la journée d’hier mardi 20 Février 2024, le pasteur et ses coaccusés se sont présentés très affaiblis devant le Tribunal de Mombasa. En raison des difficultés de plusieurs d’entre eux à marcher, le juge a dû descendre de son prétoire pour les rencontrer avant d’ordonner leur hospitalisation.

Pour de nombreux kenyans, il est « indécent » de voir le pasteur et ses amis prendre le chemin de l’hôpital alors qu’ils n’avaient pas laissé cette opportunité à leurs nombreuses victimes.

Source : icilome.com