Fabre: "Nous n’allons pas attendre la communauté internationale"

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise a indiqué samedi avoir mobilisé dans les rues de Lomé plus d’un million de manifestants. Ces manifestants réclamaient le retour à la Constitution de 1992 ou le départ de Faure Gnassingbé, le vote des togolais de la diaspora et l’abandon par le gouvernement des consultations engagées en vue de l’ouverture du dialogue politique. Au point de chute à la plage où un meeting a été tenu, Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition a dit ne pas attendre la communauté internationale. Des partisans de la coalition ont manifesté leur désir de marcher sur la présidence.

Au meeting tenu à la Plage à Lomé, des manifestants ont eu l’occasion de poser des questions aux responsables des formations politiques et d’émettre des idées pour l’aboutissement de la lutte.

Dans les interventions, des manifestants ne trouvent pas utile le fait d’emprunter les mêmes itinéraires tout le temps et de chuter à la plage. Pour ces marcheurs, il faut simplement avancer vers les bâtiments de la Présidence de la République pour livrer leur message au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Répondant à cette demande, Fulbert Atisso, président du parti Togo Autrement a indiqué que «personne n’a dit au peuple algérien ou tunisien de se mobiliser comme il le voulait».

Evoquant la question du soutien de la Communauté internationale, Jean-Pierre Fabre a affirmé que la coalition de l’opposition travaille dans la persévérance, la constance et la détermination pour parvenir à ses fins.

« Si la communauté internationale juge normal d’œuvrer à notre côté, c’est tant mieux, mais si elle ne le fait, nous n’allons pas les attendre », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il a salué la mobilisation du jour qui a été « particulière ». Pour lui, les Togolais ont répondu massivement à l’appel de la coalition et sont plus d’un million à manifester à Lomé samedi.

« Je suis satisfait par rapport à la mobilisation d’aujourd’hui. Chaque jour la mobilisation est forte. Cela veut dire que les populations sont conscientes de l’enjeu. C’est déjà un motif de satisfaction », a indiqué Jean-Pierre Fabre.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.