Eviter la propagation du terrorisme

70

Si les Etats côtiers d’Afrique de l’Ouest ne font rien pour les empêcher et les anéantir, les groupes extrémistes islamistes auront un impact ‘dévastateur’ sur la région, a confié le président Faure Gnassingbé au Financial Times.

Le chef de l’Etat togolais a précisé que ces groupes commençaient à faire des incursions au Togo et au Ghana.

‘Ils ne sont pas organisés pour nous frapper, mais ils sont à l’intérieur de nos pays’. Si le fléau n’est pas combattu dans un pays, il se répandra au Togo, au Ghana et  en Côte d’Ivoire. C’est inévitable.’, a-t-il indiqué.

Les frontières entre les pays de la région (Burkina, Mali, Togo, Bénin …) sont extrêmement poreuses ce qui rend encore plus difficile le combat contre les djihadistes. 

‘Vaincre la menace n’est pas facile, car personne ne sait comment la gérer, a expliqué M. Gnassingbé qui estime que le combat contre la violence passe nécessairement par le développement.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here