Journée internationale de la veuve : Le FONDAVO a respecté la tradition

26
Journée internationale de la veuve : Le FONDAVO a respecté la tradition

Dans le cadre de la « Journée internationale de la veuve » célébrée chaque 23 juin, le Fond d’Aide Aux Veuves et Orphelins (FONDAVO), en partenariat avec l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA) et le Cabinet Audit Expertise Comptable (AEC), a organisé trois (3) jours d’activités avec ses membres, veuves à Lomé. Thème choisi pour cette 9è édition, « la veuve face aux enjeux du développement durable ».

Démarrée le vendredi 21 juin 2019 par le bilan de santé des veuves, cette célébration a été marquée par plusieurs activités. « Vendredi, nous avons fait un bilan de santé complet. Parce qu’il est recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qu’on fasse un bilan de santé chaque année », a fait savoir le Docteur Charles Birregah, le Président-fondateur de FONDAVO.

La journée de samedi a été entièrement consacrée aux activités sportives, le football notamment. Le clou de cette célébration aura été un culte d’action de grâce qui s’était déroulée à l’auditorium d’ESA à Agoè, ce dimanche 23 juin 2019, jour apothéose. Elle a été suivie d’une cérémonie de remise de vivres aux veuves et aux orphelins.

« Aujourd’hui le 23 juin 2019, c’est la Journée internationale de la veuve. Et, comme ça se doit chaque année, le Fond d’Aide Aux Veuves et Orphelins (FONDAVO) essaie de donner de la joie de vivre à ses membres. Cette année nous avons essayé de faire mieux que l’édition précédente », s’est réjoui Charles Birregah.

Profitant du cadre de cette célébration, Docteur Charles Birregah lance cet appel au gouvernement : « Je souhaite même que le gouvernement mette en place une assurance maladie spécifique aux veuves. Je sais bien que l’INAM fait pour les veuves des fonctionnaires. Mais et celles dont les maries n’étaient pas fonctionnaires ? », s’est-il interrogé.

« Ce faisant, a-t-il poursuivi, on va d’abord rendre une grande mission à la nation. Parce que si ces veuves sont en bonne santé et arrivent à prendre en charge les enfants, la délinquance juvénile va diminuer. Nous allons gagner beaucoup en prenant en charge médicalement les veuves ».

Par la voix de Clarisse Sonhaye, la Présidente de FONDAVO, les bénéficiaires n’ont pas manqué de reconnaissance à l’endroit du bienfaiteur.

« FONDAVO a toujours célébré avec les veuves, membres de son association. Aujourd’hui nous sommes animées d’une très grande joie. Oubliées et rejetées de la société, même par leurs propres familles, les veuves retrouvent un nouveau souffle et du sourire grâce à Charles Birregah à travers FONDAVO. Nous tenons à lui dire merci et demander à Dieu de lui accorder de la longévité », a-t-elle martelé.

Instituée par l’ONU sur proposition de l’Etat gabonais, la « Journée internationale de la veuve » est une occasion de se rappeler des veuves dans leur état de grande détresse à travers le monde.

Edem A.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here