Évasion des patients du CHR: ces pistes à explorer

Un prisonnier confirmé positif et envoyé au CHR Lomé Commune, centre dédié à la prise en charge des malades du Covid-19 est en cavale.

Ce n’est pas la première fois que cela ce produit au Togo. Il y a quelques semaines un patient avait également fugué et rallié le Bénin.Ce qui pose la question de la simple surveillance des patients au centre de Lomé.

Négligence, laxisme ou complicité du corps médical ?

Tout compte fait pour l’Association Pour la Promotion des Biologistes Medicaux du Togo (APBM), ç’en est de trop et il faudrait que le Togo revoit et révise foncièrement sa politique stratégique de prise en charge et de riposte au Covid-19.

A LIRE AUSSI: Formation du prochain gouvernement : les raisons du suspens

Le Président de l’APBM-Togo se confie à A-News

Bonjour Kossi Kabo, vous êtes ingénieur Biologiste et président de l’APBM-Togo, une 2eme fugue de patient positif au Covid-19 au CHR Lomé- Commune, cela interpelle !

Bonjour, Évidemment !

C’est un sentiment d’effroi qui traduit le manque de responsabilité des populations d’une part et d’autre part un laxisme des autorités.

Comment se l’expliquer ? Tout porte à croire que c’est la peur qui aurait envahi le fugitif soit pour lui, c’est une occasion de s’échapper de la prison. Il craindrait qu’on le récupère après son rétablissement.

A LIRE AUSSI: Togo: Faure Gnassingbé annoncé en fuite

Malheureusement, c’est un risque énorme pour la population.

C’est d’ailleurs à cause du risque que la frayeur s’installe. Corona a commencé au Togo sinon dans le monde entier par 1 premier cas. Ce qui s’est infiltré sur toute la planète à travers des contaminations. Actuellement le Togo se plonge à nouveau dans une nouvelle ère de la pandémie et les prochains jours sont vraiment inquiétants.

C’est urgent ! Il faut que les frontières continuent par être fermées pour repérer les cas suspects et positifs.

Les autres mesures barrières doivent continuer par faire l’objet de notre quotidien.

Si le justiciable est atteint, c’est que le corps judiciaire n’est pas vraiment épargné. Renforçons les investigations au travers des équipes d’interventions rapides. C’est le lieu d’inviter le gouvernement à prendre davantage de hauteur pour éviter le pire au Togo.

Il serait dangereux d’aller au déconfinement. Apprenons de l’erreur des autres.

A LIRE AUSSI: Prétendue fuite de Faure : le gouvernement américain réagit enfin !

Il ne suffira plus de sensibiliser seulement sur les mesures barrières, mais d’enseigner les bonnes applicabilités.

Justement Pdt de l’APBM, au Togo le port du masque n’est pas obligatoire et de plus nous ne sommes d’ailleurs pas confiné ! Votre regard !

Le Togo doit accepter son sort et mettre en oeuvre les vraies mesures qu’il faut.

Avec le travail du comité scientifique, le port de masque doit déjà être instaurer obligatoire à tous.

Le confinement total serait la bonne formule.

Pensez vous qu’avec plus de la moitié du pays qui vit des recettes quotidiennes le Togo ou du moins Lomé pourrait être totalement confiné ?

Simple ! C’est juste une question de volonté. On a juste le choix entre l’argent et la vie !

Au Ghana près de 5000 cas au bénin près de 300 au Togo moins de 200. Le Togo ferait-il office de bon élève ou c’est un chiffre trompeur ? Sinon que cache la guerre des chiffres ?

A LIRE AUSSI: Tribunal: business et guerre de positionnement autour du dossier Agbéyomé

L’état est le garant de la santé. Sans vouloir m’interesser à la guerre des chiffres, je vous invite à considérer la capacité de chaque pays au diagnostic. Le Ghana a transformé tous les sites de dépistage de la Tuberculose en site Corona à partir de GeneXpert.

En plus de NOVISSI, d’autres programmes pourront être mis en place pour venir en aide aux populations pour pouvoir assumer et assurer le confinement.

Dans le cas d’espèce Kossi Kabo, Président de l’APBM, comment comprendre qu’un deuxième malade puisse facilement fuir le CHR Lomé-Commune ? Négligence ou laxisme des autorités ?

Beaucoup d’interrogations traversent actuellement les esprits au Togo et c’est légitime.

Surveillance à minima, complicité du personnel médical, laxisme ou négligence des autorités, conditions défavorables aux malades, etc… toutes ces pistes sont à explorer minutieusement.

Que préconisez vous au Togo ?

Il faut équiper les laboratoires en hottes et acheter les kits de diagnostic. Cela augmenterait le nombre de sites de diagnostic. C’est impératif !

Il faut refermer les bars,

Le port des masques doit être obligatoire pour tous,

Renforcer la fermeture des frontières

Bien sensibiliser la population

Subventionner les masques et le gel ou solution hydroalcoolique,

Canalisation de la vente des masques en pharmacie.

Arcanenews

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.