Eperviers : rififi entre la FTF et le ministère des Sports et des Loisirs

Publicités

Le ministère des Sports et des Loisirs veut connaître les conditions dans lesquelles la Fédération togolaise de football (FTF) a signé un contrat avec l’équipementier allemand PUMA en février dernier.

Lire aussi : Eperviers : quand le banni Adebayor fait les affaires du Sénégal…

Signé depuis février 2021, l’accord est officialisé ce vendredi 12 novembre à Lomé. Au grand dam de la ministre en charge des Sports qui a demandé que cette cérémonie soit annulée, le temps que les services compétents de son ministère et ceux du département de l’Economie et des Finances vérifient préalablement certains détails liés à la signature entre la FTF et la firme allemande.

Publicités

Dans la correspondance N°1760/MSL/CAB/21, Dr Lidi Bessi-Kama précise : « Faisant suite à votre correspondance, citée en objet, par laquelle vous avez bien voulu mettre à ma disposition et ce, sur ma demande, le contrat de partenariat entre l’équipementier PUMA et la fédération togolaise de football (FTF) et de votre intention de le signer, ce vendredi 12 novembre 2021, j’ai honneur de rappeler que la FTF n’est qu’une fédération délégataire d’une partie des compétences de l’Etat au même titre que les autres fédérations sportives nationales, conformément aux dispositions du décret n°2015-081/PR du 04 novembre 2015 fixant les conditions d’octroi de l’agrément aux associations et fédérations sportives et définissant les modalités de délégation de pouvoir aux fédérations sportives nationales (articles 5 à 8 du décret susvisé) ».

Publicités

Lire aussi : Football : la séduisante équipe de DUARTE contraint au nul par les coéquipiers de Sadio Mané

Et d’ajouter : « A ce titre, elle ne saurait engager l’Etat sur un contrat sans que les termes dudit contrat ne soient connus et discutés d’avance par l’ensemble des acteurs étatiques concernés, notamment le ministère des sports et des loisirs et celui de l’économie et des finances. Bien plus, le ministère des sports dont j’ai la charge n’a reçu le contrat que dans la journée du mercredi 10 novembre 2021 en version anglaise alors même que notre langue de travail dans notre pays est le français. L’intervalle de temps séparant la date de réception du contrat et celle prévue pour sa signature est si court qu’il n’a pas permis à mes services techniques d’étudier ledit contrat », demandent ensuite que la cérémonie de signature de ce contrat annoncée pour vendredi ce 12 novembre 2021 soit reportée à une date ultérieure. Une injonction qui n’a pas été respectée.

Allons-ton vers un clash entre le Colonel Guy Kossi Gbézondé Akpovy, le président du Comité exécutif de la FTF et le ministère de tutelle ? C’est le wait and see.

Avec iciLome

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.