Enseignement : une reconduction du mot d’ordre de grève

Les trois premiers jours de la semaine prochaine seront perturbés. Et pour cause. Les syndicats de l’éducation appellent à une nouvelle grève suite au silence du gouvernement après les premières grèves.

Les 13, 14 et 15 novembre, les huit syndicats de l’éducation qui observent une grève depuis le début de l’année se feront encore entendre.

Les revendications puisqu’elles n’ont pas trouvé de solutions sont les mêmes : la mise à disposition de la copie du Statut particulier remise au Premier ministre, l’ouverture des négociations sur la fixation du taux correspondant aux primes et indemnités et de sa date d’effet, l’intégration des indemnités forfaitaires de vingt mille (20 000) F CFA aux salaires de base des enseignants qui émargent sur la subvention que l’Etat accorde à l’enseignement confessionnel.

Autre revendications, la révision du traitement des 1045 enseignants confessionnels qui, eux autres, émargent sur le budget additionnel de la subvention, la rédaction et la signature d’un texte de convention de partenariat entre le gouvernement et l’enseignement confessionnel dans un meilleur délai et l’organisation d’un concours spécial à l’intention des enseignants volontaires (EV) du secteur public en vue de leur intégration dans le cadre des fonctionnaires de l’enseignement.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.