Électricité : le Bénin, le Togo, le Niger doivent au Nigeria 22,55 milliards de nairas

0
492

Des mises à jour ont été données sur les dettes du Togo et d’autres pays d’Afrique de l’Ouest en ce qui concerne l’approvisionnement en électricité du Nigeria. Selon le dernier rapport, onze sociétés de distribution d’électricité ont perdu plus des milliards de nairas de revenus en raison du non-paiement des factures d’électricité par les Nigérians et les consommateurs au Bénin, au Niger et au Togo.

Les résultats indiquent que les clients de tous ces pays sont endettés envers les sociétés nigérianes de distribution d’électricité à hauteur de 22,55 milliards de nairas ( plus de 28 milliards de FCFA) pour le paiement non remis de l’électricité fournie en cinq ans.

La Commission nigériane de réglementation de l’électricité (NERC) a souligné que les entreprises d’électricité étaient endettées envers la Nigerian Bulk Electricity Trading Company Plc et l’opérateur du marché de l’électricité.

Les données recueillies ont montré qu’une facture de 50,01 milliards de nairas avait été envoyée aux entreprises en 2018 ; 30,03 milliards de nairas en 2019 ; 16,22 milliards de nairas en 2020 ; 7,67 milliards de nairas en 2021 et 4,66 milliards de nairas en 2022.

Alors que 9,62 milliards de nairas ont été perçus comme revenus en 2018 ; 56,94 milliards de nairas ont été collectés en 2019 ; 12,06 milliards de nairas en 2022 ; 2,9 milliards de nairas en 2021 et 4,62 milliards de nairas en 2022.

Cependant, la commission n’a pas précisé le nombre de mégawatts fournis aux pays au cours de la même période.

Expliquant les raisons du non-versement des revenus par les consommateurs bilatéraux, la commission a déclaré dans le rapport : “Le gouvernement nigérian a continué à engager les gouvernements des pays voisins bénéficiant de l’approvisionnement à l’exportation pour assurer le paiement en temps opportun de l’électricité achetée au Nigéria”.

En vertu d’un traité international, le Nigéria vend de l’électricité aux pays voisins comme la République du Bénin, le Togo et la République du Niger par l’intermédiaire de Paras-SBEE, Transcorp-SBEE et Mainstream-NIGERLEC, respectivement.

Source : icilome.com