Education: nouveau mot d’ordre de grève des enseignants

Malgré la grève des 19 et 20 Octobre derniers, les syndicats des enseignants du Togo n’ont pas reçu d’appel au dialogue ou à des négociations avec l’Etat. Réunies en Assemblée Générale lundi, les fédérations ont décidé la reconduction du mot d’ordre de grève.

La plateforme revendicative reste inchangée presque :
– La mise à disposition de la copie du Statut particulier remise au Premier ministre,
– L’ouverture des négociations sur la fixation du taux correspondant aux primes et indemnités et de sa date d’effet,
– L’intégration des indemnités forfaitaires de vingt mille (20 000) F CFA aux salaires de base des enseignants qui émargent sur la subvention que l’Etat accorde à l’enseignement confessionnel,
– La révision du traitement des 1045 enseignants confessionnels qui, eux autres, émargent sur le budget additionnel de la subvention,
– La rédaction et la signature d’un texte de convention de partenariat entre le gouvernement et l’enseignement confessionnel dans un meilleur délai,
– L’organisation d’un concours spécial à l’intention des enseignants volontaires (EV) du secteur public en vue de leur intégration dans le cadre des fonctionnaires de l’enseignement.

Une plateforme défendue par 8 organisations syndicales à savoir : FESEN, FETREN, FESYNTET, CSET, USET, FENASYET, FESET et FET.

Les 26 et 27 octobre prochains, les cours seront donc perturbés, le gouvernement est pour l’instant muet.

A. Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.