Home Economie Économique: le Togo prépare des mesures d’austérité face aux difficultés de financement

Économique: le Togo prépare des mesures d’austérité face aux difficultés de financement

0
515
Gouvernement-Victoire-Dogbe-Togo.jpg

Lomé, Togo – Le gouvernement togolais se prépare à “prioriser les dépenses” et à réduire son budget pour faire face aux difficultés de financement sur le marché international. Cette décision s’explique par la rareté des financements et leur coût croissant sur les marchés internationaux, notamment en raison du resserrement des politiques monétaires des principales banques centrales, telles que la Réserve Fédérale Américaine, la Banque Centrale Européenne et la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest.

Lire aussi:Économie : le Togo reprend en main l’exploitation minière de Nayéga

Selon les informations communiquées à l’issue du dernier conseil des ministres, un projet de loi de finances rectificative sera introduit afin d’ajuster les prévisions de dépenses pour l’année 2023. Les financements attendus sur le marché financier régional se sont révélés insuffisants, ce qui a contraint le pays à faire appel aux acteurs bancaires pour soutenir ses opérations de mobilisation de fonds.

Bien que des sorties financières plus fructueuses aient été enregistrées récemment, il est peu probable que la situation s’améliore durablement, étant donné la possibilité d’une nouvelle hausse des taux directeurs de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pour lutter contre l’inflation.

Lire aussi:Togo : les grandes lignes du conseil des ministres du mercredi 24 mai 2023

Les secteurs qui seront les plus affectés par ces réductions budgétaires restent incertains pour le moment. Le budget initial, d’un montant de près de 2 000 milliards FCFA, prévoyait d’allouer 623,4 milliards de francs CFA (31,8%) aux secteurs sociaux, avec 48% des dépenses d’investissement dédiées à la mise en œuvre de l’axe 1 de la feuille de route gouvernementale “Togo 2025”, axé sur le renforcement de l’inclusion et le développement du capital humain.

Face à ces contraintes financières, le gouvernement togolais devra prendre des décisions difficiles pour maintenir l’équilibre budgétaire tout en préservant les priorités socio-économiques du pays.

Source : Togoweb.net