Home Economie Économie : le Togo ou la poule aux œufs d’or des investisseurs étrangers

Économie : le Togo ou la poule aux œufs d’or des investisseurs étrangers

0
439
CASEF-marche-regional-UMOA-Titres-finances-economie.jpg

Au quatrième trimestre 2022, le Comité togolais d’octroi d’agrément a examiné 13 projets et agréé 12 d’entre eux, pour un montant total de 43 milliards de francs CFA. Plusieurs secteurs ont attiré les investissements, notamment le textile, le bois et la construction, l’agroalimentaire, la mécanique et les services. 

Les investissements directs étrangers ont été au cœur de cette dynamique, représentant 99% du montant total des projets approuvés. Les investisseurs indiens et singapouriens ont dominé les chiffres, avec 11 milliards de francs CFA chacun, pour quatre et deux projets respectivement. Un seul projet chinois a été approuvé pour un investissement de 172 millions de francs CFA. Cependant, seul un faible pourcentage des projets approuvés était piloté par des capitaux nationaux, soulignant la nécessité de développer davantage l’investissement national.

A Lomé, on se félicite de ces chiffres encourageants, soulignant l’importance de ces investissements pour la croissance économique du pays. En décembre dernier, le ministère de la promotion de l’investissement avait ainsi annoncé que le pays avait cumulé 24 nouveaux projets d’investissements, pour un montant total de 107,1 milliards FCFA, à la fin du 3ème trimestre 2022. 10 de ces projets étaient admis au régime de Zone Franche, et 14 alignés sur le Code des Investissements. Ces résultats sont le signe d’une économie togolaise dynamique, qui attire de plus en plus l’attention des investisseurs étrangers.

Un dynamisme qui s’inscrit dans une tendance plus large d’augmentation des investissements étrangers dans le pays, après ses performances remarquables dans le Doing Business et une série d’opérations de promotion commerciale en dehors du pays. En 2020 par exemple, les investissements directs étrangers avaient bondi de 85% en tendance annuelle, passant d’environ 191 milliards FCFA à plus de 352,5 milliards FCFA. En 2021, 38 projets ont été approuvés pour un montant total d’investissements prévus de 277 milliards FCFA, stimulés par l’ouverture de la Plateforme Industrielle d’Adétikopé (PIA). 

Cependant, la région maritime reste la plus attractive pour les investisseurs, relevant la nécessité de poursuivre les efforts pour attirer des investissements dans d’autres régions du pays.

Avec Togo First

Source : Togoweb.net