Des étudiants blessés et arrêtés à l’Université de Kara mardi

268


Des affrontements sont survenus hier à l’Université de Kara entre les étudiants et les forces de l’ordre qui tentaient d’empêcher une assemblée générale de ces derniers. Plusieurs blessés et des arrestations ont été dénombrés dans les rangs des étudiants.

Depuis le début de l’année, ces étudiants attendent la première tranche de leurs bourses et allocations de secours. L’attente devenant trop longue, ils ont décidé d’organiser une assemblée générale hier sur le campus de l’Université de Kara pour réfléchir sur les démarches à suivre pour rentrer dans leurs droits.

Mais les forces de l’ordre se sont invitées brutalement dans la réunion. Elles ont chargé à coups de grenades lacrymogènes les étudiants qu’elles ont blessés, puis arrêtés. Certains ont été poursuivis jusqu’à leur domicile où ils ont été interpellés.

Visiblement, le congé anticipé donné aux étudiants par le président de l’Université de Kara n’a pas résolu le problème. Ces derniers sont revenus, plus décidés à rentrer dans leurs droits. Les examens qui devraient commencer lundi dernier, sont repoussés au vendredi prochain.

« Les manifestations continueront jusqu’au virement de la première et de la 2e tranche sur le compte de chaque étudiant. Pas de tranche, pas de cours. Sept (7) mois de cours sans tranche, c’est inadmissible », dénonce la Ligue togolaise des élèves et étudiants (LTDE-Kara).

Elle exige la libération des étudiants arrêtés et demande aux autorités universitaires de satisfaire les revendications des étudiants afin que le calme revienne à l’Université de Kara.

« La LTDE appelle l’autorité administrative universitaire de Kara à mettre de l’eau dans son vin pour libérer les camarades arrêtés et à prendre des dispositions pour résoudre le problème des allocations et des bourses », ajoute l’association.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here