Dernier minute: La DMK et Mgr Kpodzro posent ses conditions pour le dialogue

Exhorter à faire une proposition de sortie de crise face à la situation politique que traverse le Togo depuis la présidentielle de 2020, la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) a transmis le vendredi 14 mai 2021 au chef de la délégation de l’Union européenne (UE) au Togo ses propositions. Celles-ci sont assorties de préalables à exécuter avant tout dialogue avec le pouvoir.

Lire aussi:[Info TogoWeb]: enfin, les vérités sur l’accident de Mgr Kpodzro

Pour la DMK qui revendique la victoire à la dernière présidentielle, certaines exigences doivent être remplies avant tout dialogue avec le pouvoir. Parmi ces conditions :

-L’abandon total des charges contre ses cadres et le président Gabriel Messan Agbeyomé Kodjo ;

-La levée du mandat d’arrêt international contre le « président démocratiquement élu » assorti de garanties sécuritaires pour son retour au Togo ;

-La levée des restrictions sur les activités politiques de la DMK ;

-La libération de tous les prisonniers politiques ;

-Le retour de tous les détenus politiques ;

-Le retour sans exception de tous les exilés politiques depuis 2005 avec des garanties sécuritaires.


En ce qui concerne le dialogue proprement dit, la DMK demande que les discussions pour résoudre le contentieux électoral se déroulent à l’extérieur et de préférence en dehors de l’espace CEDEAO, et sous l’égide de l’Union européenne et des Nations unies.

L’agenda de ces discussions devrait comporter les points essentiels suivants selon la DMK :

-La grave crise politique née du scrutin du 22 février 2020

-La réforme des institutions de la République

-Les réformes politiques et électorales

-Les grands dossiers économiques et les réformes sur le plan économiques pour le retour de la confiance et les mesures de relance post-Covid.

Pour la DMK, le moment est venu pour trouver des solutions durables à la longue crise qui est source de souffrances indicibles des populations, et hypothèque l’avenir de la jeunesse togolaise ainsi que celle des générations futures.

Lire aussi:Mystères, images ensanglantées… ce qu’il faut savoir de l’accident de Mgr Kpodzro

Pour la DMK, le moment est arrivé pour trouver des solutions durables à la longue crise qui est source de souffrances indicibles des populations et hypothèque l’avenir de la jeunesse ainsi que celles des générations futures.


Notons que le pays a déjà à son actif plus de 28 dialogues politiques entre pouvoir et opposition.

La DMK est le principal regroupement de l’opposition togolaise parrainé par l’archevêque émérite Mgr Phillipe Fanoko Kpodzro. Elle avait présenté à la présidentielle, Gabriel Messan Agbeyomé Kodjo qui revendique la victoire à ce scrutin. Contraint la clandestinité, il a mis en place un gouvernement parallèle.

Clarisse AFANOU / togoscoop.info


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.