Covid19 : Déjà 521 Togolais arrêtés pour avoir tenté d’entrer au Ghana illégalement.

Malgré la fermeture des frontières entre le Togo et le Ghana depuis mars 2020 par mesure de précaution pour éviter la propagation de la maladie à coronavirus, plus de 521 citoyens Togolais ont été arrêtés au Ghana pour avoir tenté de violer cette règle.

Le Service d’immigration du Ghana (GIS) a fait savoir que dans ce cadre, le nombre d’arrestations dans la région de Bono du 18 mars 2020 à ce jour est au total 1 107.

Les immigrants illégaux viennent du Togo, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Niger, du Nigéria, du Bénin et de la Guinée.

Ils ont été aidés à entrer dans le pays par certains résidents des villes et villages frontaliers qui utilisent des motos pour les transporter au Ghana et en échanges d’argent.

La dernière arrestation de 17 de ces immigrants illégaux, dont huit Togolais et neuf Burkinabés, a été effectuée au point de contrôle d’immigration de Kato Inland, près de Berekum, le jeudi 14 mai 2020.

D’autres Togolais étaient mis aux arrêts en Avril pour avoir tenté d’emprunter des voies non approuvées à Tatale dans la région du nord Ghana pour entrer au Togo.

Le commandant régional Bono du GIS, commissaire adjoint à l’immigration (ACI), Charles Yaw Bediako a déclaré à Graphic Online dans une interview que tous les 1 107 ressortissants étrangers ont depuis été renvoyés dans leurs pays respectifs.

Ci-dessous sont les statistiques qu’il a donné sur les différents pays dont les ressortissants sont entrés illégalement au Ghana dans la région Bono située à l’ouest du pays.
Togolais, 521;
Burkinabés, 246;
Ivoiriens, 224;
Nigériens, 34;
Nigérians, 7;
Béninois, 5 et
Guinéen 1.

Il est à noter qu’à ce jour, au Ghana, le nombre de cas positif de coronavirus est de 5 735 dont 29 décès et 1 754 guéris ; au Togo, l’on compte 298 cas positifs dont 11 décès et 99 guéris.

Y. M. Agbenou-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.