Côte d’Ivoire : ces 12 choses à (re)découvrir sur DJ Arafat

94


Une star de renommée planétaire s’en est allée. C’est avec stupeur , le Yôrôbô, le Commandant Zabra, ou encore le Daïshikan, de son vrai nom Ange Didier Huon.

Âgé de 33 ans, Arafat DJ était un chanteur, compositeur, producteur et arrangeur musical ivoirien, capable de dresser des foules.

1-Mort trop tôt…

Né le 26 janvier 1986 à Yopougon, DJ Arafat est mort ce lundi 12 août 2019 à Abidjan . Des doutes ont certes plané autour de son décès, mais c’est normal, il a fallu pour ses millions de fans, de croire l’inimaginable. D’autant plus que l’artiste était à la fleur de l’âge.

2-Un provocateur tout azimut

Le Yôrôbô aime provoquer. C’est même sa marque de fabrique depuis ses débuts, il y a près de quinze ans. À l’époque, un nouveau genre musical, le coupé-décalé – à la fois singulier et indéfinissable – qui mêle des aspects du zouglou ivoirien, de la rumba congolaise et du rap, déferle sur la Côte d’Ivoire et l’Afrique francophone, emmené par des artistes tels que Douk Saga et DJ Jacob.

3-Son premier gros succès

À tout juste 17 ans, Ange Didier est DJ dans des maquis et des boîtes de nuit d’Abidjan, où des amis libanais l’ont surnommé « Arafat », en référence au tempérament de l’ancien leader palestinien. Et cette révolution musicale à laquelle il assiste, aux premières loges, DJ Arafat ne tarde pas à y prendre part. En 2003, il sort le titre Hommage à Jonathan , du nom de son ami disparu. Le succès est au rendez-vous. Sa carrière lancée.

4-Renaissance…Son dernier album

Quinze ans et dix albums plus tard, le mythique Hommage à Jonathan est toujours d’actualité. Remixé et interprété en featuring avec le rappeur français Maître Gims, il figure en bonne place sur le nouvel opus de l’Ivoirien. « L’idée de revenir sur Hommage à Jonathan, c’est une idée de Gims qui aimait beaucoup ce titre. Et il se trouve que mes fans aussi me demandaient, depuis longtemps, de retravailler sur ce morceau. J’ai donc dit ok et on l’a fait », expliquait l’artiste.

DJ Arafat assume : « J’ai vécu beaucoup de moments heureux dans ma carrière, et d’autres, plus malheureux. J’ai fait le fou. J’ai niqué beaucoup de choses. Je suis mort. Et là, je reviens à la vie. C’est une nouvelle personne, un nouveau DJ Arafat que vous avez devant vous. C’est tout ce qu’il faut retenir aujourd’hui »

Avec cet album, Arafat voulait en finir avec ce personnage de boy du coupé-décalé qu’il s’est forgé depuis la fin des années 2000, grâce à l’explosion des réseaux sociaux qu’il a rapidement embrassés, parfois jusqu’à l’excès. Les buzz, qu’ils soient bons ou mauvais, entre frasques familiales, bagarres, clashs et insultes contre les artistes rivaux, ont pourtant décuplé sa notoriété, tout comme sa communauté de fans, surnommée (pour son nombre) « La Chine ».

5- Clash dans le coupé-décalé avec Ariel Sheney

En 2017, Ariel Sheney décide de quitter le groupe “Yorogang”. Il devient alors le concurrent du leader du clan musical, DJ Arafat. Ce dernier n’apprécie vraiment le choix de son ancien protégé. Depuis, un conflit est né entre le maître et l’élève. Fin 2018, l’enfant d’Abobo, Ariel Sheney se rend au concert de son adversaire et s’excuse à genoux . Les deux artistes se réconcilient, mais pas pour longtemps…

Le daïshikan accuse son ancien disciple de plagiat sur son nouveau titre “ Amina”, qui fait des millions de vues sur Youtube. Arafat dénonce que le morceau présente des similitudes avec le morceau “Bam Bam” de l’ artiste nigérien Timaya en featuring avec Olamidé.

6-Répudiation publique de sa femme

Moins de 6 mois après l’officialisation de sa relation avec Carmen, c’est à travers une publication sur les réseaux sociaux que l’artiste a annoncé, le samedi 25 mai matin, qu’il n’est plus en couple avec la mère de son unique enfant Rafna.

7- En conflit avec mère

La relation entre DJ Arafat et sa mère Tina Glamour , est une histoire de ‘je t’aime moi non plus’. En effet, le Daishikan et sa maman sont en conflit ouvert depuis plusieurs années maintenant. Tina Glamour a toujours reproché à son fils de ne pas lui apporter un minimum d’assistance financière alors que Arafat de son côté, accuse sa mère d’être trop extravagante.

Il arrive fréquemment qu’ils se clashent sur les réseaux sociaux. À l’occasion de l’anniversaire de Tina Glamour, “Joyeux anniversaire à toi maman que Dieu notre créateur te donne toujours la santé et veille sur toi” écrivait l’artiste.

Sa mère s’est insurgée contre son ‘hypocrisie’ et a indiqué que le chanteur n’a jamais pris le soin de l’appeler pour son anniversaire. “Ce n’est pas sur les réseaux sociaux qu’il va me souhaiter joyeux anniversaire” dira Tina Glamour dans un entretien médiatique.

8- Activité favorite 

Dj Arafat n’a jamais caché sa passion pour la moto, « J’aime la moto car cet engin m’a séduit depuis mon plus jeune âge. Papa Houon Pierre a dragué maman Tina Spencer, ma mère, avec une moto. A cette époque, ma mère avait 19 ans et revenait des États-Unis. Par la suite, devenu grand, moi aussi, je me suis mis à rouler cet engin qui est d’une grande beauté ». Il chantera plus tard une tuerie à 1,8 millions de visionnages en une journée, titré ‘Moto moto’. « J’ai créé moto moto pour sensibiliser les motards à porter les casques », avait-t-il laissé entendre.

9-Fan de foot, de Drogba et des Éléphants

DJ Arafat était un vrai fan de football et supportait son équipe nationale parfois avec excès. Mais il y a avait souvent du second degré dans ses sorties. L’équipe de Côte d’Ivoire était donc une de ses inspirations.

DJ Arafat utilisait souvent Facebook pour ses prises de position. En 2014, la défaite des Éléphants contre la RDC lors d’une rencontre des éliminatoires de la CAN 2015 lui avait inspiré un morceau dans lequel il demandait le retour de ceux qui pour lui constituaient l’équipe ivoirienne idéale : Kader Keita, Didier Drogba, Gosso Gosso. Fou de rage, DJ Arafat avait même demandé la nationalité congolaise !

10-Can 2019…Séréy Die en disgrâce avec Arafat DJ

Après un penalty raté lors des quarts de finale de la CAN 2019, Sérey Dié est sévèrement taclé DJ Arafat. «Y’a pas plus maudit que toi» lançait Arafat à l’endroit de Sérey Dié, suite à l’élimination de la Côte d’Ivoire à l’issue de sa rencontre contre l’Algérie. « Dans cette histoire, j’ai parié, j’ai perdu deux millions de Francs CFA. Combien de personnes sur cette terre ont perdu de l’argent à cause de ce match très important d’hier ? Deux millions, ce ne sont pas beaucoup d’argent, mais c’est quand même de l’argent. Avant d’être DJ Arafat, je suis un être humain, c’est normal que je sois mécontent » expliquera-t-il dans une vidéo diffusée en live sur sa page Facebook.

11- Sa discographie

Albums studio

  • 2003 : Goudron noir
  • 2005 : Femmes
  • 2008 : Don de Dieu (Roi du Kpangor)
  • 2009 : Attalaku Eto’o vol 1
  • 2010 : Gladiator
  • 2012 : Commandant Zabra
  • 2012 : Kpankaka
  • 2013 : Chebeler
  • 2016 : Yorogang (Mixtape)11
  • 2019 : Renaissance

12- Ses singles

  • 2006 : À nous la victoire avec Meiway
  • 2012 : Djessimideka
  • 2015 :
    • Maplorly
    • C’est moi
  • 2018
    • Kaikilada’
    • Dosabado
    • Pandoukoule
    • Ça bouai
    • 2019 :
    • Lekile

Moto moto

Hommage de L-frii.com à l’Artiste.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here