Conseil des droits de l’Homme : le Togo participe à la 52e session

0
477
Conseil des droits de l’Homme : le Togo participe à la 52e session

(Togo Officiel) – Le ministre des droits de l’Homme, de la Formation à la citoyenneté et des Relations avec les institutions de la République, Christian Trimua, a été entendu jeudi 2 mars par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. Cette session, ouverte le 27 février à Genève, traite des questions relatives à la situation des droits de l’Homme dans plusieurs pays. 

Concrètement, au cours de ce débat de haut niveau, des représentants de plus de 125 pays présentent la situation des droits de l’Homme dans leurs différents pays. Dans son intervention, le ministre togolais a évoqué l’impact de la situation économique et financière mondiale sur les droits sociaux et économiques. Tout en relevant la détermination avec laquelle le pays fait face à la crise, il a abordé les mesures urgentes prises pour réduire les effets de l’inflation sur le vécu quotidien de la population. 

Abordant la question du terrorisme et de l’extrémisme violent, il a présenté les mesures adoptées par le Togo pour renforcer la stabilité, notamment la stratégie du Togo pour le Sahel et la création concertée de mécanismes comme l’Initiative d’Accra. En ce qui concerne la protection et la promotion des droits humains, le Togo a fait des avancées notables. Un avant-projet de loi sur la reconnaissance et la protection des défenseurs des droits humains vient d’être élaboré, en dehors de la constitutionnalisation de l’abolition de la peine de mort et de la peine d’emprisonnement à perpétuité. 

En rappel, il y a un peu plus d’un an, le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies adoptait le rapport sur l’examen périodique universel (EPU) du Togo. Le pays a accepté 182 points sur les  224 recommandations formulées par les 89 pays qui ont participé à l’oral.

Source : RepubliqueTogolaise.com