Communiqué de presse à l’issue du dialogue inter-togolais du 23 Mars 2018 23 mars 2018

Communiqué de presse à l’issue du dialogue inter-togolais du 23 Mars 2018 23 mars 2018
Daniel Oseï lisant le communiqué

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Le dialogue inter-togolais a été convoqué de nouveau à Lomé le 23 mars 2018, sous la facilitation du Président de la République du Ghana, S.E. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo.

Le Président Nana Akufo-Addo a salué les efforts déployés par les deux parties depuis la dernière session du dialogue, y compris les mesures visant à atténuer les tensions politiques dans le pays. Il s’est référé aux consultations bilatérales intensives entre lui-même et les deux groupes principaux, visant à parvenir à l’apaisement des tensions politiques dans le pays. Il a également noté que le gouvernement togolais avait accepté de collaborer avec la CENI en vue de suspendre le processus de préparation des élections, ce qui constituait l’une des préoccupations principales formulées par la Coalition des 14 partis de l’opposition lors de la dernière réunion tenue en février 2018, en attendant les résultats du dialogue.

La séance d’aujourd’hui a débuté par des séances de discussion en plénière, au cours de laquelle les représentants du gouvernement ont confirmé à la réunion que cette suspension avait effectivement été acceptée par le gouvernement togolais. La Coalition des 14 partis de l’opposition a salué cette évolution. Le Président a, par ailleurs, exprimé sa satisfaction quant aux progrès considérables réalisés sur un certain nombre de qustions, notamment la suspension des manifestations depuis la dernière séance du dialogue en février 2018, les progrès réalisés sur les questions électorales, la libération des personnes jugées et condamnées dans le cadre des manifestations publiques demandées par la Coalition des 14 partis de l’opposition, la transparence en matière de communication entre les parties, entre autres. Il a formulé le voeu que la présente session puisse permettre d’aller plus loin dans ce processus.

Le président Akufo-Addo a ensuite invité les parties séparément pour des discussions bilatérales. Lors de ces réunions séparées, chaque partie a présenté ce qu’elle considérait comme étant des points essentiels qui, à leur avis, garantirait un dialogue fructueux.

A la reprise de la plénière, il a été constaté que:

  1. Les Parties avaient besoin de plus de temps pour étudier les propositions faites par chaque partie;
  2. ces propositions feraient l’objet des discussions plus approfondies à l’occasion de la prochaine session du dialogue, sous la facilitation de S.E. Nana Akufo-Addo;
  3. dans la période comprise entre la présente session et la prochaine session du dialogue, le président S.E. Nana Akufo-Addo poursuivra des concertations bilatérales avec les deux parties.

Dans sa conclusion, le président S.E. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a encouragé les parties à ne pas fermer la porte aux propositions faites par l’une et l’autre mais plutôt de prendre en considération l’intérêt supérieure de la nation afin d’arriver à un consensus entre les deux positions divergentes en vue de la résolution de la crise. Ceci permettrait au peuple togolais de vivre dans la paix, la sécurité et la liberté.

La séance a été levée. Il a été convenu d’une reprise à une date ultérieure.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.