CHAN 2023 : La Fédération togolaise de football va saisir la CAF

Après la défaite 1-0 du Niger face au Togo dimanche 28 août dernier à Lomé, le sélectionneur des Mena a tenu des propos graves, obligeant la Fédération togolaise de football (FTF) à recourir à l’instance continentale.

Ce dimanche 28 août 2022, au stade de Kégué à Lomé, les Eperviers ont battu les mena 1-0 lors du match aller du dernier tour qualificatif du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) Algérie 2023. Une défaite au goût amer pour Harouna Dougla, le patron de l’équipe visiteuse.

Selon ce dernier, la FTF aurait manipulé les résultats des tests PCR Covid-19 afin d’écarter une partie de l’effectif de l’équipe adverse. De graves accusations qui ne devraient pas en rester là, si l’on en croit les responsables du football togolais. « Chez moi, c’est le palu qui tue plus que le COVID… Moi je suis rancunier (…) on rendra le coup à Cotonou, je vous préviens », laisse-t-il entendre notamment après la rencontre soldée par une courte défaite.

Devant la presse, au lendemain du match, la FTF regrette que M. Doula ait tenir de tels propos. « Ce n’est pas la première fois qu’on reçoit des sélections nationales dans notre pays. On a bel et bien joué des matchs de grands enjeux et il ne nous a jamais traversé l’esprit d’aller voir qui que ce soit pour fomenter un coup contre qui que ce soit. Peut-être qu’ils ont l’habitude de faire ça chez eux, mais malheureusement chez nous, nous ne sommes pas habitués à ça », recadre Hervé Agbodan, le Secrétaire général de la FTF.

« C’est quand même déplorable qu’on vous dise qu’une partie de votre délégation ou de vos joueurs est contaminée par la Covid-19. Mais puisqu’il s’agit d’une maladie, la première réaction, c’est de prendre des mesures pour protéger le reste du groupe », insiste-t-il.

Hervé Agbodan promet qu’un courrier sera adressé à la Confédération africaine de football (CAF) pour se plaindre de telles accusations. « Nous allons écrire à la CAF pour protester contre ce geste inamical d’un pays frère… Nous allons écrire à la CAF pour nous plaindre parce que le droit de se plaindre n’appartient pas qu’aux Nigériens. Nous apporterons les preuves pour étayer ce que nous allons dire et allons transmettre ces déclarations à la CAF », ajoute le Secrétaire général.

Le match retour Mena-Eperviers aura lieu le samedi 3 septembre prochain à Cotonou. Les joueurs de Jonas Kokou Komla sont donc à 90 minutes d’une nouvelle qualification pour la phase finale du CHAN.

Source : icilome.com