Calme précaire à Lomé

Un calme précaire régnait jeudi à Lomé et dans les quartiers périphériques au deuxième jour de manifestations organisées par l’opposition.

De petits groupes mobiles ont défié les forces de l’ordre en érigeant des barricades et en faisant bruler des pneus. Et en détruisant du mobilier urbain. La police est intervenue avec des gaz lacrymogènes pour disperser ces manifestants. 

La journée a cependant été plus calme que la veille. Les boutiques rouvraient progressivement et le trafic automobile reprenait timidement.

La coalition de l’opposition a manifesté illégalement. Les autorités avaient juste autorisé un meeting à la plage de Lomé et non des marches dans la capitale.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.