Bras de fer avec Faure: le revers d’Agbéyomé devant la Cour de la CEDEAO

Publicités

Réunie en audience délocalisée hors du siège de l’institution, à Abidjan, la Cour de justice de la CEDEAO s’est prononcée ce vendredi 29 octobre 2021 sur la saisine de M. Agbeyomé Messan Kodjo, candidat de la dernière présidentielle au Togo.

A LIRE AUSSI: Drame aux USA: accusé d’atteinte sexuelle, un Togolais de 24 ans se suicide

La Cour a donc rejeté les mesures provisoires visant à suspendre la procédure pénale contre l’ancien Premier ministre. Le fond de la décision est attendu le 30 mars 2022.
On se rappelle qu’au lendemain de la présidentielle de février 2020, alors qu’il revendiquait la victoire à cette consultation électorale, la maison du candidat Kodjo avait été l’objet d’un blocus. Plus tard, lui-même et ses proches subiront divers harcèlements notamment l’arrestation et la détention durant plusieurs jours au SCRIC avant d’être remis en liberté provisoire.

Publicités

A LIRE AUSSI: Sérail: ce proche de Faure qui est l’homme le plus riche du Togo

Craignant pour sa vie, M. Kodjo est rentré dans le maquis après avoir demandé à son conseil constitué de Me Darius Atsoo et Célestin Agbogan de saisir la Cour de justice de la CEDEAO aux fins de suspendre provisoirement la procédure pénale que le régime a initié contre lui.
Outre cette plainte son conseil a également estimé que le droit de son client a été violé dans le cadre de la procédure de la levée de son immunité parlementaire. Eh bien ! C’est cette plainte que la Cour de justice de la CEDEAO vient de rejeter.
La Cour de justice de la CEDEAO est une juridiction supranationale, elle est saisie après les recours à l’interne sont épuisés.

Publicités

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.